Politique

« Je ne suis pas autorisée à sortir du Togo », fulmine Adjamagbo-Johnson

Adjamagbo_togopeople 2
Togopeople

Dénonçant une manœuvre du pouvoir qui, selon ses dires, cherche à « étouffer la dynamique pour faire en sorte qu’il n’y ait plus de combat », la coordonnatrice de la Dynamique Mgr Kpodzro (DMK), Brigitte Adjamagbo-Johnson, est sous contrôle judiciaire depuis un an. « 

Je ne suis pas autorisée à sortir du Togo, car selon les clauses, je dois demander autorisation. Même pour des raisons professionnelles, ces autorisations sont refusées », peste cette dernière qui est sous le coup d’une double inculpation : « groupement de malfaiteurs » et « atteinte à la sécurité intérieure de l’Etat ».

« Depuis un an, je suis sous contrôle judiciaire et je n’es pas le droit de voyager à l’étranger », a déploré dimanche au micro d’une radio privée, Brigitte Adjamagbo-Johnson, qui est par ailleurs Secrétaire Générale de la Convention Démocratique des Peuples Africains (CDPA).

A rappeler que la DMK avait soutenu la candidature d’Agbéyomé Kodjo à la présidentielle du 22 février 2020. Un scrutin à l’issue duquel le chef de l’Etat Faure Gnassingbé a été proclamé vainqueur.

Mais, l’ancien Premier ministre qui dit craindre pour sa sécurité, a quitté le pays il y a plusieurs mois.

Ce dernier affirme toujours être le « vrai » vainqueur de cette élection.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *