Politique

Déclaration des biens : grosse déception des Togolais !

Awa Nana-Daboya_togopeople
Togopeople

Beaucoup de Togolais se sont extasiés suite à l’annonce du Premier ministre s’agissant de la déclaration des biens et avoirs. Un exercice auquel devront se plier bientôt les élus, les ministres et les hauts fonctionnaires de l’Etat. Mais cette joie semble s’estomper subitement après que le Médiateur de la République, Awa Nana-Daboya ait précisé que la loi n’a pas prévu de rendre publiques les déclarations qui seront faites. Et ceci, par souci de confidentialité.

En d’autres termes, les informations relatives aux revenus annuels, aux participations dans des sociétés et autres, ne seront pas accessibles au grand public.

« Dans les pays véritablement démocratiques, les citoyens peuvent avoir accès à ces informations », soutient pour sa part, Brigitte Kafui Adjamagbo-Johnson, secrétaire générale de la Convention démocratique des peuples africains (CDPA). Un parti d’opposition.

Selon Awa Nana-Daboya, c’est seulement dans le cadre d’une affaire judiciaire que le Procureur de la République, pour les nécessités d’une enquête, pourrait formuler la demande pour avoir accès aux informations relatives aux biens et avoirs d’un assujetti.

L’autre possibilité d’avoir accès à la déclaration des biens et avoirs d’un individu, souligne cette dernière, c’est quand on est un héritier.

« Mais cela est aussi conditionné par une autorisation du Procureur de la République », précise Mme Awa Nana-Daboya.

Pour vos annonces publicitaires et couvertures médiatiques sur TOGO PEOPLE, contactez notre service commercial. Tél/Whatsapp : +22890243980

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *