Societé

« Assivito » : Fabre, insensible au cri de détresse des vendeurs de matériaux ?

Fabre_togopeople_
Togopeople

Menacés d’expulsion par un ressortissant américain, les vendeurs de matériaux de construction installés à Assivito (Grand marché de Lomé), demandent à Jean-Pierre Fabre, le Maire de la Commune du Golfe 4, d’agir au plus vite afin qu’une solution idoine puisse être trouvée à leur problème.

« Depuis le mercredi dernier, il y a les forces de l’ordre qui nous ont données l’ordre de quitter les lieux, ils ont mis des barricades et occupent les lieux. Elles nous empêchent d’exposer nos produits. Les forces de l’ordre ne permettent même pas aux Taxi-motos de garer là-bas puisqu’il semble qu’il y a un nommé américain qui a acheté l’immeuble et ne veut plus qu’on expose dans son entourage. Or nous payons des taxes à la mairie », a lancé Awali, l’un des vendeurs interrogé par notre confrère Vitrinenews.

« Nous avons adressé plusieurs lettres à la mairie et qui sont restées lettres mortes. Nous demandons au maire d’intervenir rapidement sinon les prochains jours seront des jours d’actions dans sa commune, nous avons besoin de la sécurité et de la protection surtout que la mairie perçoit des taxes, si c’est la mairie qui nous chasse, on saura comprendre mais un seul individu, nous ne comprenons pas. Nous constatons que si tout Assivito venait à être acheté par la société (américaine) donc on va chasser tous les vendeurs », a indiqué pour sa part, Ayao Gbandjou, Secrétaire général du SYVEMACOT.

Le syndicat prévoit dans les prochains jours, mener des actions de grande envergure dans la commune du Golfe 4, si rien n’est fait pour arranger la situation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *