Culture

Amen Jah Cissé : « On m’appelle souvent pour chanter pour Faure et prendre des millions »

Amen Jah Cissé 4_togopeople
Togopeople

Après avoir « allumé » l’ANC de Jean-Pierre Fabre, Amen Jah Cissé revient à la charge, et taxe certains de ses collègues artistes engagés d' »affamés ». « Certains ont embrassé ce métier sans aucune vision. Ils sont devenus artistes engagés juste pour faire du business. Et beaucoup ont abandonné le combat car ils avaient faim », dénonce-t-il. Le chanteur du reggae dit ne plus être sur la même longueur que Eric MC, Slapa Fire, Don Stash.

« Il est insoutenable que tu t’engages au départ, aux côtés de tout un peuple et par la suite, tu te retrouves avec un groupuscule », dénonce Amen Jah Cissé.

« On m’appelle souvent, moi aussi…Le pouvoir m’appelle souvent…Ils me disent : Cissé, viens chanter pour Faure, on va te donner des millions. Mais j’ai toujours refusé, car ma vie est plus chère que ces millions de francs », affirme ce denier.

« Aujourd’hui, nous sommes restés des artistes engagés. Et s’il y a un artiste engagé qui mérite mon respect et à qui je rend hommage, c’est bien Ras Ly », a ajouté Amen Jah Cissé.

Il s’insurge par ailleurs du fait qu’au Togo, « les chansons des artistes engagés ne soient pas diffusées sur les médias ».

Le chanteur explique cette situation par le « manque de liberté d’expression dans le pays ».

Il pointe notamment la responsabilité de la Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication (HAAC), l’accusant de « censurer les médias » et de « fermer les radios au moindre dérapage ».

Pour vos annonces publicitaires et couvertures médiatiques sur Togo People

Contactez notre Service commercial : Tél/Whatsapp : +22890243980

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *