Economie

« Trading Gate » : environ 25 milliards investis mais « non récupérés » par des milliers de Togolais

Trading togo_togopeople
Togopeople

C’est tout une fortune engloutie par ces sociétés dites de placements de fonds. Dans un commentaire sur France 24, Ange Ketor, le patron de l’Association des professionnels des microfinances au Togo (APSFD-TOGO), parle dans l’ordre de 22 à 25 milliards d’épargne spoliée. Un montant global en argent déposé et non récupéré, par des milliers d’investisseurs togolais. Et pourtant, les acteurs des microfinances tiraient la sonnette d’alarme contre ces sociétés de placement de fonds qui promettaient des retours sur investissement allant jusqu’à 300%.

Selon l’expert cité par France 24, et repris par Togo First, ces milliards sont constitués notamment de « l’épargne qui est sortie des guichets des institutions formelles, banques et micro finances » et ont été investis à perte, par des milliers d’épargnants de tailles diverses dans des structures de placement.

Les sociétés pointées du doigt, suspendues fin mars dernier par l’autorité publique pour exercice illégal d’activités monétaires et financières, sont notamment, CACESPIC-IF Togo Sari, Global Trade Corporation (GTC), la Société de Négoce et de Courtage en Banque (SNCB), Leader Bureau Chymall-Sairui Groupe Togo, QNET, TIENS, ou encore J-Global Capital International.

Selon des informations toujours rapportées par France 24, le préjudice subi par l’ensemble des clients de la seule J-Global Capital, s’évalue à près de 7 milliards FCFA.

Rappelons que face aux inquiétudes des milliers de clients spoliés qui réclamaient leurs fonds, de nombreux acteurs et responsables de ces sociétés ont été appréhendés par les forces de l’ordre, auditionnés et placés sous mandat de dépôt, dans le cadre des enquêtes.

DJAMA-228-12m-(4x3)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *