Politique

‘Vaccination’ : Victoire Dogbé mal comprise ?

Victoire Tomegah-Dogbé-togopeople
Togopeople

Des propos du Premier ministre sortis de leur contexte ? Victoire Tomegah-Dogbé s’est attirée la foudre des internautes mais aussi des acteurs politiques, après son passage mardi dernier devant le parlement. Face à la polémique qui ne retombe pas, le ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement, est monté au créneau pour recadrer le débat.

« Nous devons commencer par faire peur (…). Le Togo ne doit perdre aucune dose des vaccins. Un vaccin, ça coûte très cher (…) Nous avons déboursé 20 milliards de F CFA pour 4 millions de doses de vaccin « .

Voilà un extrait des propos de l’intervention du Premier ministre Victoire Tomégah-Dogbé devant l’Assemblée nationale mardi 15 septembre, et qui fait jaser depuis quelques jours.  

Des propos tenus au cours des débats sur la nouvelle stratégie visant à contraindre les Togolais à se faire vacciner contre la Covid-19. Sachant que le variant Delta fait des ravages.

Certaines mauvaises langues accusent même le gouvernement de vouloir administrer des « vaccins périmés » à la population.

Reçu dans l’émission ‘’Club de la presse’’, jeudi 16 septembre 2021, le ministre de la Communication Akodah Ayewouadan a essayé d’apporter plus d’éclairage sur les propos de la cheffe du gouvernement, Victoire Tomégah-Dogbé.

« Il faut arrêter de transformer les propos du Premier ministre. Il faut que les uns et les autres arrêtent de les faire sortir de leur contexte dans le but de désinformer la population. Les propos de Mme le Premier ministre étaient très simples et très clairs. Le Premier ministre dit plutôt que nous devons tout faire pour éviter de perdre des vaccins par péremption, à aucun moment, elle n’a affirmé qu’on allait inoculer des vaccins périmés à nos concitoyens. Il suffit de réécouter la transcription des échanges complète des débats pour saisir le sens de la pensée du Premier ministre », a laissé entendre le ministre de la Communication et des Médias.

Pour le porte-parole du gouvernement, le challenge n’est pas de faire peur aux concitoyens togolais.

« Le challenge ici, c’est de garder nos concitoyens en vie, pour que nous puissions avancer », a-t-il fait savoir.

DJAMA-228-12m-(4x3)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *