Societé

Pourquoi ces Togolais préfèrent devenir des citoyens béninois ?

Faure-Talon_togopeople
Togopeople

C’est un symbole fort d’un ras-le-bol et d’une frustration assez forte. Les populations de Kamina et de Badin, deux localités situées sur le sol togolais ont exprimé mardi 14 septembre 2021, leur souhait de se rattacher au Bénin, pays voisin du Togo.

Un fait inédit et ahurissant s’est produit le mardi 14 septembre dans deux localités de l’Est-Mono qui sont situées à la frontière entre le Togo et le Bénin.

Ces deux localités qui sont reconnues comme appartenant au territoire togolais, veulent désormais se rattacher au Bénin.

Comme relayé par certains médias locaux, les populations ont érigé mardi un drapeau béninois sur leur terre (photo ci-dessous).

Selon les informations, les populations disent être déçues du manque d’infrastructures routières, de santé, d’éducation notamment dans leurs localités.

Elles entendent donc mener des démarches auprès des autorités béninoises pour être dotées d’infrastructures de base telles qu’un lycée, un centre de santé, des pistes rurales et des ponceaux sur les rivières et le fleuve Mono.

Par ailleurs, les deux cantons n’ont pas de chef. « Le décret de nomination du chef canton de Kamina par exemple est attendu depuis 2010 », renseigne notre confrère Togobreakingnews.

« Aucun natif de la zone n’a pas eu la chance d’être promu inspecteur, proviseur, ambassadeur, directeur de cabinet ou ministre, pourtant la zone regorge de beaucoup de talents. UNIR a sacrifié notre siège au parlement lors des élections législatives de 2018 au profit d’un étranger (Gerry Taama du NET) qui n’a aucun lien anthropologique avec les populations de cette circonscription électorale », lit-on dans une déclaration, devenue virale depuis quelques heures sur les réseaux sociaux.

« Au regard de tout ceci, la population des cantons de Badin et de Kamina ont décidé ce 14 septembre 2021 de proclamer solennellement notre rattachement à la République du Bénin, pays voisin où nos populations se tournent le plus souvent non seulement pour vendre leur récolte, mais aussi acquérir les biens de premières nécessités « , indiquent les habitants de la zone.

DJAMA-228-12m-(4x3)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *