Societé

ANASAP : Sewavi Agnilé empoche 100 000 FCFA du concours « Ménage de la Semaine »

ANASAP_togopeople 2
Togopeople

Dédié exclusivement aux ménages à faible revenu, le concours « Ménage de la Semaine », initié par l’Agence nationale d’assainissement et de salubrité publique (ANASAP), a primé jeudi 22 juillet 2021 sa première lauréate. Il s’agit de Mme Sewavi Agnilé qui repart avec un chèque de 100 000 FCFA. Un prix offert par l’Autorité de régulation du secteur de l’électricité (ARSE), qui soutient l’initiative qu’elle juge « louable ». La cérémonie de remise de ce prix d’encouragement s’est tenue au siège de l’Anasap, en présence des leaders communautaires issus du district du Grand Lomé. A travers cette récompense, Mme Sewavi Agnilé devient ainsi l’ambassadrice de la salubrité à Tokoin Gbonvié, un quartier populaire de Lomé où elle réside.

Démarré début juillet 2021 pour une durée de 24 mois reconductibles, le concours vise selon les initiateurs, à accompagner et encourager les ménages de la ville de Lomé dans l’amélioration des conditions de leur cadre de vie. 

Dans le détail, le projet vise à récompenser chaque mois les ménages du district du Grand Lomé qui se distingueront en matière de salubrité et d’hygiène. Avec une cagnotte de 100 000 F CFA.

A en croire le Général Gnakoudè Béréna, le Directeur Général de l’ANASAP, « il s’agit spécifiquement d’amener les ménages à prendre à cœur la salubrité et à adopter de bons comportements en la matière ».

Dans ses explications, ce dernier a fait noter que « malgré les efforts du gouvernement pour faciliter l’accès aux services d’assainissement et de salubrité à la population, le problème de gestion des déchets au sein des ménages reste toujours d’actualité ».

Manque de moyens de certains ménages à payer les prestations d’un pré collecteur, manque de volonté de la part de certains ménages vis-à-vis de leur responsabilité à maintenir leur environnement propre, manque d’infrastructures sanitaires dans certains ménages, incivisme d’une frange de la population, négligence des bonnes pratiques en matière d’hygiène par certains ménages qui balayent rarement ou presque jamais leur devanture et cohabitent avec les déchets…

Voilà entre autres facteurs évoqués par les responsables de l’ANASAP pour justifier la persistance de l’insalubrité dans la capitale togolaise.

Pour contribuer donc à remédier à ces situations, souligne le Directeur Général, « l’Agence a jugé nécessaire de renforcer ses actions de sensibilisation par des initiatives susceptibles de motiver les populations à prendre conscience de la nécessité de préserver leur environnement ».

En d’autres termes, il s’agit d’encourager les ménages à s’approprier des principes de la salubrité.

Dans son intervention, le Gal. Gnakoudè Béréna a tenu à préciser que « l’enveloppe de 100 000 F CFA vise à aider les ménages les plus propres, par ricochet les lauréats, à « amortir les frais de pré-collecte des ordures ménagères ».

Et par la même occasion, inciter d’autres à emboîter les pas.

A long terme, les responsables de l’ANASAP ambitionnent d’élargir ce concours à d’autres contrés du Togo, plus particulièrement les milieux ruraux.

Pour sa part, l’ARSE qui devient de facto un partenaire privilégié dans le cadre de la mise en oeuvre du projet, se félicite d’être la toute première structure notamment étatique à accompagner l’ANASAP.

« En dehors de ses attributions, l’ARSE prend également en compte la protection de l’environnement. C’est ainsi que nous avons jugé utile d’accompagner l’ANASAP, à maintenir un cadre de vie assaini et propre pour le mieux-être des populations. Mais aussi à avoir une population apte à travailler, afin que les différents objectifs fixés par les pouvoirs publics, en rapport avec le PND et les instruments de développement, puissent être atteints », a déclaré Marc Kouakani-Assi, Chargé de communication et des Relations Publiques à l’ARSE.

Pour un bon déroulement des étapes du concours qui va de la sensibilisation au choix du lauréat en passant par le tirage au sort lors d’une émission-radio, l’ANASAP a impliqué les leaders communautaires.

Ceci, en travaillant notamment en étroite collaboration avec les Comités de développement de quartier (CDQ).

Pour être éligible, les ménages doivent remplir les quatre critères à savoir : être abonné à une structure de pré collecte, disposer de sanitaires, avoir une poubelle, entretenir les caniveaux et canaux d’évacuation ainsi que la devanture de la maison.

A noter enfin que les ménages de haut standing ne sont pas éligibles à ce concours qui se déroule sous slogan : « Rends ta maison propre et sois récompensé »

Créée par décret 2013-082/PR du 12 décembre 2013, l’ANASAP a pour mission de contribuer à trouver une solution efficace et durable à l’épineux problème d’insalubrité publique au Togo, à travers un modèle de gestion efficace.

Gal. Gnakoudè Béréna, le Directeur Général de l’ANASAP
Sewavi Agnilé, lauréate du concours Ménage de la Semaine
Marc Kouakani-Assi, Chargé de communication et des Relations Publiques à l’ARSE
Cérémonie de remise/Vue d’ensemble

DJAMA-228-12m-(4x3)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *