Politique

Peut-on faire du vélo sur l’eau ? Fabre veut bien y croire !

Fabre_togopeople_
Togopeople

Nathaniel Olympio égratigne l’Alliance nationale pour le changement (ANC), dirigé par Jean-Pierre Fabre (photo). Après son annonce lundi de sa suspension aux travaux de la Concertation Nationale des Acteurs Politiques (CNAP), qualifiée d’ailleurs de « manœuvre politique » par le gouvernement, le leader du Parti des Togolais réagit. « Participer à un dialogue organisé par une dictature avérée et espérer en tirer des retombées positives pour tous, c’est faire croire au peuple que l’on peut faire du vélo sur l’eau », a écrit Nathaniel Olympio sur son compte twitter, qui qualifie ce énième dialogue de « dialogue de dupes ».

Même si ce dernier ne mentionne aucun nom dans son posting, des observateurs estiment qu’il fait allusion à la dernière décision de Jean-Pierre Fabre et de son parti de quitter la table de négociations en vue des élections régionales à venir. 

A noter que le parti fondé par Jean-Pierre Fabre motive sa décision par le refus du gouvernement de prendre en compte ses préoccupations exprimées lors des discussions notamment, les propositions de réforme du cadre électoral ainsi que les propositions de mesures spécifiques d’apaisement du climat sociopolitique.

Réagissant à cette décision, Payadowa Boukpessi, le ministre en charge de l’Administration territoriale s’offusque que le parti de Jean Pierre Fabre ait quitté le dialogue à la veille de la clôture des discussions.

Par ailleurs facilitateur de ce cadre, ce dernier estime que les propositions du parti ont été prises en compte.

Pour rappel, le Comité d’action pour le renouveau (CAR) de Feu Me Yawovi Agboyibo a été le tout premier parti de l’opposition à avoir quitté ce cadre de concertation, mis en place par le gouvernement. 

DJAMA-228-12m-(4x3)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *