Societé

Togo : SADD et SYDEMINES, ensemble pour un ‘dialogue social permanent’ dans le secteur minier

SADD-Sydemines
Togopeople

Pourvoyeur des centaines d’emplois et maillon essentiel de l’économie togolaise, le secteur minier représente à lui seul plus de 22% du total des exportations. Mais le hic, est qu’en dépit des efforts conjugués des pouvoirs publics et de la société civile, les conditions de travail et de vie de ce secteur demeurent moins reluisantes. Salaires dérisoires, heures de travail excessives, accidents de travail souvent mortels. Par ailleurs, la convention 176 de l’OIT sur la santé et sécurité au travail dans les mines n’est pas ratifiée par le Togo. Dans la foulée, fait remarquer l’Ong SADD, ce sont les investisseurs qui tirent profit de cette situation d’exploitation des travailleurs et s’opposent avec force à toute idée de dialogue social. Face à ce tableau quasi sombre, le Syndicat démocratique des Mines (SYDEMINES) soutient qu’il devient urgent d’explorer de nouvelles pistes de persuasion et de techniques de négociation. Ceci, afin de pouvoir asseoir un cadre permanent de dialogue social pour arriver à une meilleure réglementation pour la protection des travailleurs et la promotion du travail décent dans toutes les entreprises du secteur.

C’est dans cette optique qu’il a initié le 15 juin 2021 à Tabligbo (79 km de Lomé) en collaboration avec l’Ong SADD, un séminaire atelier de renforcement de capacités des responsables et délégués syndicaux du secteur des mines sur la norme ITIE et les techniques de négociation, plaidoyer dans le cadre du dialogue social, à l’intention des membres issus de cinq syndicats.

Une rencontre ayant regroupé 19 participants, et rendue possible grâce au soutien financier de We Social Movements (WSM) de la Belgique.

Lire aussi : Protection sociale dans les mines au Togo : « des avancées…mais beaucoup reste à faire »

Pour les organisateurs, la finalité est d’amener les responsables et les délégués syndicaux à se donner les moyens et la capacité d’initier un cadre de dialogue social permanent franc et fructueux.

Revenant sur la situation qui prévaut dans les industries extractives au Togo, Yves Komlan Dossou, le Coordonnateur Général de l’Ong SADD, a indiqué que « plus de 60% des emplois créés sont précaires et tenus par des tâcherons et des services de placement quelles que soient la nature et la durée des activités ».

« La sécurité sociale fait toujours défaut dans un grand nombre de ces entreprises ».

« Aujourd’hui, sans convention collective sectorielle, le secteur des mines au Togo n’est pas suffisamment réglementé pour empêcher les accidents de travail très souvent mortels, les dérives des employeurs bref l’exploitation des travailleurs dans des mines que ce soit éloignées ou proches des villes ».

A préciser que l’activité s’est déroulée avec l’appui technique d’un expert en ITIE/RSE et d’un Consultant/formateur syndical sous la direction du Coordonnateur du programme mines.

NOTE DE CADRAGE

Le 15 juin 2021 s’est déroulé à l’hôtel la Tolérance de Tabligbo, un séminaire Atelier de renforcement de capacités des responsables et délégués syndicaux du secteur des mines sur la norme ITIE et les techniques de négociation, plaidoyer dans le cadre du dialogue social avec le soutien financier de We Social Movements (WSM) de la Belgique.

Le séminaire atelier initié par SYDEMINES en collaboration avec SADD a regroupé 19 participants issus de 05 syndicats notamment SYDEMINES, SYNAPOST, SYNAMITO, SYNEM et SYLIMITO et a porté sur le thème : « les normes ITIE/RSE et les techniques de négociation et de plaidoyer pour asseoir un cadre de dialogue social permanent et fructueux dans les entreprises et sur le plan national. »

L’objectif général du séminaire atelier est d’amener les responsables et les délégués syndicaux à se donner les moyens et la capacité d’initier un cadre de dialogue social permanent franc et fructueux?.

De façon spécifique, sensibiliser les responsables et délégués syndicaux sur les techniques de négociation ; sur les techniques de plaidoyer ; sur la nécessité de se mettre ensemble pour faire le poids face aux employeurs dans le dialogue social et amener les responsables syndicaux à tirer profit de la norme ITIE/RSE pour convaincre ou amener les employeurs à promouvoir le dialogue social.

Le contenu a porté sur différentes présentations qui sont : ITI/RSE quelle importance pour les syndicats, Quelle contribution au dialogue social ; le Dialogue Social en termes de techniques de négociation et de plaidoyer.

Cette activité s’est déroulée avec l’appui technique d’un expert en ITIE/RSE et d’un Consultant/formateur syndical sous la direction du Coordonnateur du programme mines.

DJAMA-228-12m-(4x3)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *