PND

Projet PRISET : la CEET et le GF2D en prévention contre les violences basées sur le genre dans les 10 cantons du Golfe et d’Agoé Nyivé

GF2D-CEET_togopeople
Togopeople

Son attachement à la question du genre n’est plus à démontrer. Fidèle à sa ligne de conduite, l’Ong Groupe de réflexion et d’action Femmes, Démocratie et Développement (GF2D) veut œuvrer en étroite collaboration avec la CEET dans le cadre de la mise en oeuvre du Projet de Réformes et d’Investissement dans le Secteur de l’Energie au Togo (PRISET). L’ambition est d’avoir zéro violence basée sur le genre, dans les zones d’intervention de l’ambitieux projet. C’est ainsi qu’elle a démarré depuis mardi 8 juin 2021 dans le canton d’Amoutiévé, une série d’ateliers de formation à l’endroit du personnel des entreprises impliquées dans la réalisation des travaux, les comités de gestions des plaintes et communautés riveraines répartis sur le 10 cantons des préfectures du Golfe et d’Agoè Nyivé, sur la prévention et la gestion des violences basée sur le genre (VBG) y compris exploitation et abus sexuel (EAS) et harcèlement sexuel (HS) et violence contre les enfants (VCE).

Concrètement, au cours de ces rencontres qui s’étendent à tout le mois de juin 2021, il s’agira d’identifier les types de risques de VBG qui peuvent survenir dans la zone d’intervention du projet, avoir une meilleure connaissance du mécanisme de prévention et de gestion des VBG lors de la mise en œuvre du projet, identifier les rôles et responsabilités des membres des comités de gestion des plaintes dans la prévention des VBG/EAS/HS et VCE et le référencement des survivantes vers les structures compétentes pour une prise en charge holistique.

D’emblée, il est à noter que dans l’exécution de leurs tâches sur le terrain, les agents interagissent avec les femmes et les enfants. Une situation qui pourrait éventuellement contribuer à exacerber le risque des violences basées sur le genre.

Par conséquent, souligne Pascal Ahiavédomé, chargé du projet PRISET au GF2D, « des comportements abusifs peuvent se produire non seulement entre le personnel affecté au projet et ceux qui vivent sur le site du projet et aux alentours, mais aussi à l’intérieur du domicile des personnes affectées par le projet« .

Ainsi, soutient-il, « pour atténuer les risques de VBG qui peuvent survenir dans le cadre de ce projet, la CEET s’est engagée à prévenir et à atténuer les risques de violence liée au sexe, d’exploitation et d’abus sexuels (SEA) et de harcèlement sexuel (HS) de VBG par l’installation des comités de gestion des plaintes dans les 10 cantons des préfectures du Golfe et d’Agoè Nyivé ».

Pour les organisateurs desdites rencontres, il s’avère utile d’échanger avec les ouvriers sur les codes de bonne conduite, les comportements déviants qui entraînent des violences basées sur le genre.

« Dans le cadre de la mise en œuvre du projet PRISET, nous avons élaboré un code de bonne conduite destiné aux entreprises qui interviennent sur le terrain. A travers ce code, il s’agit d’amener le personnel de ces entreprises à respecter les droits humains, notamment le genre et les droits des enfants. C’est dans ce cadre que nous avons prévu des séances de renforcement de capacités pour qu’au-delà de la formation que nous organisons à l’endroit des employés des entreprises, que nos parents vivant dans les différentes zones d’intervention du projet puissent aussi avoir des notions élémentaires sur ses droits, pour pouvoir les revendiquer et se faire entendre si possible« , a expliqué pour sa part, Palakipawi Kpenguie, spécialiste en développement social et consultant sur le projet PRISET.

A rappeler que les ateliers de formation qui réuniront au total 509 membres des comités de gestion des 10 cantons des préfectures du Golfe et d’Agoè Nyivé, se poursuivent ce mercredi 09 juin dans le canton d’Agoè, banlieue nord de Lomé.

Initié par le gouvernement avec l’appui de la Banque Mondiale, le projet PRISET vise l’amélioration de la qualité des services électriques fournis aux clients de la CEET en milieux urbain et péri-urbain dans les préfectures du Golfe et d’Agoé Nyivé.

DJAMA-228-12m-(4x3)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *