SocietéPND

Protection sociale : l’Ong SADD forme les leaders syndicaux et encadreurs des coopératives agricoles du SYNATRAT

SADD_Leaders
Togopeople

Engagée depuis plusieurs années aux côtés des travailleurs notamment les plus vulnérables, l’Ong Solidarité et Action pour le Développement Durable (SADD) a fait de la protection sociale, son fer de lance. Quand bien même qu’elle demeure un droit fondamental de l’Homme, cette organisation de la société civile relève toutefois le manque de protection sociale plus précisément la couverture santé pour les travailleurs ruraux à l’instar des travailleurs agricoles et paysans. Ainsi, afin de préparer les esprits à l’engagement et à l’adhésion pour la promotion de la protection sociale dans les localités reculées du Togo, un séminaire atelier de renforcement de capacités s’est tenu du 29 au 30 mai 2021 à l’évêché d’Atakpamé, à l’endroit des leaders syndicaux et encadreurs des coopératives agricoles du Syndicat National des Travailleurs Agricoles du Togo (SYNATRAT). Une rencontre rendue possible grâce au soutien financier de We Social Movements (WSM) de la Belgique.

Axé sur le thème : « La CSU au cœur des initiatives de la protection sociale du monde rural : un défi majeur pour la résilience et la paix sociale dans le contexte de la COVID-19 au Togo », le séminaire atelier a regroupé 30 participants dont 19 membres du Bureau Exécutif National de SYNATRAT, premier Syndicat paysan du Togo et un facilitateur du monde paysan, porté sur les fonts baptismaux en août 2020.

A en croire les responsables de l’Ong SADD, l’ambition est de former et sensibiliser les leaders et encadreurs des coopératives agricoles des paysans du Togo sur la protection sociale, les mécanismes inhérents à son extension, l’importance d’une Couverture Sanitaire Universelle (CSU) et la nécessité d’adhérer à une mutuelle de santé.

« La réalisation de cette formation s’inscrit aussi dans le cadre des préparatifs a la concrétisation des recherches et actions sur la protection sociale dans les secteurs précités et de matérialisation du plan d’action 2017-2021 de SADD et MAPTO, axée sur la protection sociale des paysans agriculteurs en vue d’un développement social durable au Togo », indique-t-on.

Au Togo, fait noter Yves Komlan Dossou, le coordonnateur général de SADD, « seuls les travailleurs du secteur public et parapublic et des travailleurs du secteur formel, qui représentent environ 5% de la population disposent d’une couverture sociale partielle ».

« Les acteurs des professions libérales, les travailleurs indépendants et la plupart des dirigeants des PME/PMI n’ont aucune protection ».

« Il est de même des travailleurs ruraux (travailleurs agricoles et paysans) et de l’économie informelle qui englobent à elles seules, plus de 80% de la population togolaise ».

« Les données sur l’aspect contributif de la protection sociale s’avèrent fortement déficitaires », soutient ce dernier.

« Elles relèvent que ce système de répartition mis en place par la CRT (Caisse de Retraite du Togo) et de la CNSS (Caisse Nationale de Sécurité Sociale) n’est pas soutenable car les cotisations seules ne permettent pas de faire face à l’ensemble des prestations prévues », explique M Dossou.

Face à ce déficit en couverture sociale au Togo, rappelle ce dernier, « les pouvoirs publics et les partenaires sociaux ont unanimement exprimé leur volonté commune d’améliorer les conditions de vie des masses laborieuses en passant par la mise en place d’une protection sociale pour tous ».

NOTE DE CADRAGE

Du 29 au 30 mai 2021 s’est déroulé à l’évêché d’Atakpamé un séminaire atelier de renforcement de capacités des leaders syndicaux et encadreurs des coopératives agricoles du Syndicat National des Travailleurs Agricoles du Togo (SYNATRAT) avec le soutien financier de We Social Movements (WSM) de la Belgique

Le séminaire atelier regroupé 30 participants dont 19 membres du Bureau Exécutif National de SYNATRAT, premier Syndicat paysan du Togo et un facilitateur du monde paysan, et a porté sur le thème : « La CSU au cœur des initiatives de la protection sociale du monde rural : un défi majeur pour la résilience et la paix sociale dans le contexte de la COVID-19 au Togo.»

L’objectif général du séminaire atelier est de former et sensibiliser les Leaders et encadreurs des coopératives agricoles des paysans du Togo sur la protection sociale, les mécanismes inhérents à son extension, l’importance d’une Couverture Sanitaire Universelle et la nécessité d’adhérer à une mutuelle de santé.

De façon spécifique, amener les participants à prendre conscience de la protection sociale comme un droit fondamental de l’homme ; à connaître les différents concepts en matière de protection sociale, le système de protection sociale existant, leur fiabilité et les enjeux de l’extension de la protection sociale pour tous au Togo ; à comprendre la notion de Couverture Sanitaire Universelle, la notion de la mutuelle de santé et la réglementation de l’UEMOA ; à prendre conscience de l’importance d’une Couverture Sanitaire Universelle et la nécessité d’adhérer à une mutuelle de santé et en fin comprendre La recommandation 202 de 2012 sur le socle de protection sociale.

Le Contenu a porté sur différentes présentations qui sont :

La protection sociale : le concept;

La CSU :

Le concept ;

La feuille de route 2020-2025 du gouvernement ;

Enjeux, défis et perspectives.

Présentation sur la recommandation 202 de 2012 sur le socle de protection sociale : les exemples du Togo

La mutuelle de santé

Ce qu’est une mutuelle de santé;

L’importance d’adhérer à une mutuelle de santé;

Le règlement n°07/2009/CM/UEMOA du 26 juin 2009 portant réglementation de la mutualité sociale au sein de l’UEMOA.

Cette activité s’est déroulée avec l’appui technique d’un Inspecteur du Travail et d’un Consultant spécialiste de la mutualité sociale sous la direction du Coordonnateur Général de SADD et son Assistante de programme.

DJAMA-228-12m-(4x3)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *