Politique

Togo : Sandra Johnson lance la phase nationale d’un projet d’harmonisation des statistiques

Sandra Johnson_togopeople 2
Togopeople

La ministre secrétaire générale de la Présidence de la République togolaise, Sandra Ablamba Johnson, a lancé ce jeudi 27 mai, la phase nationale du projet d’harmonisation et d’amélioration des statistiques en Afrique de l’ouest (PHASAO).  

 Ce projet qui couvre 7 pays dont le Togo, permettra d’améliorer et de moderniser les statistiques nationales et d’accroître les performances en matière de production et de diffusion des données du Système statistique national (SSN).

Dans son allocution, la SG représentant Faure Gnassingbé, a mis l’accent sur les progrès réalisés par le Togo afin de rendre son système statistique national performant. Ces progrès, relève-t-elle, se traduisent par le rebasage du Produit Intérieur Brut (PIB), l’enquête de suivi téléphonique des ménages dans le cadre de la Covid-19 et le recensement général des entreprises.

« L’engagement et la volonté du gouvernement et de la Banque mondiale pour l’harmonisation ainsi que l’amélioration des statistiques nationales au Togo à travers le projet PHASAO s’inscrivent dans la perspective d’améliorer la qualité du Système Statistique National dans les secteurs sociaux, économiques et administratifs », a-t-elle indiqué.

De fait, « le projet devrait aider à la formulation des politiques, plans et programmes de développement et au suivi des stratégies nationales et internationales de développement, ce qui permettra à notre pays de répondre efficacement aux enjeux de l’heure ». Il apportera, ajoute-t-elle, un grand appui au 5ème Récensement Général des Personnes et de l’Habitat (RGPH).

« Ce projet contribuera à une meilleure mise en œuvre de la feuille de route gouvernementale (2020-2025) qui prend en compte les priorités d’actions de développement afin de faire du Togo un pays de cohésion, de paix et une nation moderne avec une croissance économique inclusive et durable », a pour sa part, rappelé Hawa Cissé Wagué, la Représentante résidente de la Banque mondiale au Togo.

Prévu pour cinq ans, PHASAO est financé par la Banque mondiale à hauteur de 30 millions $, soit près de 16 milliards FCFA pour le Togo. Dans le détail, 15 millions $ sont octroyés sous forme de prêt et l’autre partie, sous forme de don. Le Burkina Faso, le Cap Vert, la Côte d’Ivoire, le Ghana, le Libéria et la Sierra Leone sont les autres pays bénéficiaires du projet.

Source : Togo First

DJAMA-228-12m-(4x3)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *