Economie

‘Etats généraux de l’ECO’ : les organisateurs coupent court à la rumeur

Eco-etats generaux_togopeople
Togopeople

Plus de 200 participants sont attendus au Colloque international des états généraux de l’ECO, monnaie unique de la CEDEAO. La rencontre se tiendra du 26 au 28 mai 2021 dans la capitale togolaise, en présentiel et en visioconférence. Face aux supputations évoquant un supposé financement de la part de l’occident, les responsables de la Faculté des sciences économiques et de gestion (FASEG) de l’Université de Lomé, lèvent l’équivoque. « Aucun financement n’a été reçu d’une entité étrangère ou d’une quelconque représentation diplomatique occidentale pour l’organisation de ce colloque », a insisté jeudi devant la presse, Mawuli Couchoro, le Doyen de la Faculté. Une mise au point qui intervient, quelques jours après la polémique déclenchée par l’activiste et farouche pourfendeur du franc CFA, Nathalie Yamb. 

Apportant des précisions afin d’éclairer davantage l’opinion sur les tenants et les aboutissants de ce colloque, les organisateurs ont indiqué que « l’ambition est d’effectuer une réflexion prospective et scientifique autour de la future monnaie communautaire ».

Ces derniers disent déplorer déplorer l’absence totale d’implication des universitaires dans les questions monétaires régionales.

« La monnaie unique a été lancée depuis 1983 par les pères fondateurs de la CEDEAO, mais depuis ce temps, nous avons constaté que les universités se sont très peu intéressées au sujet. Nous pensons donc qu’à travers cette première édition du colloque sur la monnaie unique, des réflexions scientifiques sur la problématique du développement pourront être menées, pour pouvoir éclairer les décideurs politiques que sont nos Chefs d’Etat en vue d’une décision en matière de la mise en place de cette devise », explique Mawuli Couchoro.

Pour l’universitaire, il s’agira au cours de cette grande rencontre, de faire l’analyse prospective de la future monnaie unique de la CEDEAO et d’élaborer une feuille de route qui permettra aux Chefs d’Etat d’opter pour une monnaie qui contribuera véritablement au développement de la CEDEAO.

 

SNB_1 an_togopeople

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *