People

Faure Gnassingbé, le chantre du secteur privé africain à Paris

Faure Gnassingbé
Togopeople

Comment sauver l’Afrique de l’asphyxie financière qui la menace après la pandémie ? La question est au centre d’un Sommet sur le financement des économies africaines, qui se tient ce mardi à Paris. A l’initiative de la France, la rencontre de haut niveau réunit au Grand Palais Éphémère, une trentaine de dirigeants africains et européens dont le président togolais Faure Gnassingbé. Saluant l’initiative, ce dernier a fait l’éloge du secteur privé qui ne cesse de faire des émules sur le continent africain. Malheureusement peu représenté actuellement à Paris. « Il n’y aura pas de relance forte sans l’amélioration des conditions de financement, en Afrique et à l’international, du secteur privé africain », estime ce dernier.

« Le secteur privé est en effet le véritable moteur de création d’emplois et de richesses. Il n’y aura pas de relance forte sans l’amélioration des conditions de financement, en Afrique et à l’international, du secteur privé africain », fait-t-il savoir.

« Le financement soutenable des économies est une question d’importance et la question de l’appui au secteur privé africain l’est davantage », a soutenu Faure Gnassingbé.

Un autre volet du sommet sera consacré au soutien du secteur privé, surtout les PME et les TPE, levier clé pour stimuler une croissance endogène et créer les millions d’emplois nécessaires face à l’explosion démographique.

L’enjeu est de leur faciliter l’accès aux financements, aujourd’hui très contraints et très chers. 

En lançant le Plan National du Développement (PND, 2018-2022), le chef de l’Etat togolais a placé l’amélioration du climat des affaires au cœur des programmes économiques de son pays, avec en toile de fond, le secteur privé comme catalyseur des investissements.

DJAMA-228-12m-(4x3)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *