Economie

Le Congo Brazza, 2è partenaire commercial du Togo en zone CEMAC

Faure-Gnassingbe-Denis-sassou-NGuesso
Togopeople

Le 14 Mai dernier, le chef de l’Etat, Faure Gnassingbé a effectué une visite de travail et d’amitié auprès de son homologue Denis Sassou N’guesso, sa troisième de rang en à peine 4 mois. Les deux chefs d’Etat se consultent régulièrement sur les questions africaines. Bien que les échanges commerciaux ne soient pas toujours au premier plan de leurs échanges, Lomé et Brazzaville ont signé en août 2020, deux importants accords de coopération économique et un accord d’exemption réciproque de visa diplomatique. 

Le premier consacre un partenariat entre leurs chambres de commerce respectives tandis que le second établit un lien entre les ports de Lomé et de Pointe-Noire.

Ces instruments juridiques ont pour principal objectif de booster les échanges économiques et les relations entre les secteurs privés du Togo et du pays qui constitue le second marché d’exportations du Togo au sein de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC) après le Gabon.

Sur les cinq dernières années, la balance commerciale entre les deux pays est en faveur du Togo. 

En effet, d’un volume global de 2 milliards FCFA en 2015, les exportations de Lomé vers le Congo Brazza ont plus que doublé pour atteindre un pic de 5 milliards FCFA en 2016, avant de s’effondrer en 2017, entre autres du fait de la crise sociopolitique qu’a connue le Togo, interprètent certains analystes. 

Après une reprise à la hausse en 2018, les exportations togolaises vers le pays de Denis Sassou N’Gusso s’établissent à 1,4 milliard de FCFA à fin 2019, à la veille donc de 2020 et de l’arrêt mondial de l’économie à cause de la pandémie de Covid-19. 

44647 feg denis sassou nguesso

Par ailleurs, dans un contexte de relance timide de l’économie mondiale post-Covid-19, l’on ne saurait entrevoir une reprise quantitative des échanges entre les deux pays, estiment les économistes.

Et pour cause, en difficulté avant la pandémie avec la chute des cours mondiaux du pétrole, la République congolaise a connu une récession de près de 7% sur l’année 2020 et ne devrait connaître qu’une croissance d’1% en 2021, d’après les perspectives économiques du pays d’Afrique centrale, publiées par la Banque Africaine de Développement (BAD).

Source : Togo First

SNB_1 an_togopeople

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *