Societé

Accaparement des terres au Togo : le MMLK appelle les pouvoirs publics à ‘arrêter l’hémorragie’

Edoh Komi
Togopeople

Le phénomène prend de l’ampleur au Togo. Les populations autochtones sont de plus en plus spoliées de leurs terres par des expatriés. Une situation qui exaspère le pasteur Edoh Komi, le leader du MMLK, par ailleurs adjoint au Maire du Golfe 2. Dans un communiqué de presse, ce dernier appelle les dirigeants du pays mais aussi les autorités municipales et traditionnelles à agir pour ‘arrêter l’hémorragie’. Dans son document, le pasteur Edoh Komi s’insurge du fait que « les étrangers bénéficient tellement de faveurs, de largesses et de bons soins qu’ils finissent par être des propriétaires de maisons et de terres ». A cette allure, estime ce dernier, « les étrangers seront des propriétaires et les autochtones seront des locataires ».

Lire le communiqué du MMLK :

MMLK/ BIENTÔT LES TOGOLAIS SERONT ÉTRANGERS CHEZ EUX , LES TERRES ÉTANT PRESQUE MISES EN VENTE AUX ÉTRANGERS

Le Mouvement Martin Luther King interpelle les pouvoirs publics, les autorités municipales et traditionnelles.

Terre d’accueil et d’hospitalité, le Togo abrite des milliers de personnes de nationalités diverses sur son territoire.

Ces étrangers bénéficient tellement de faveurs, de largesses et de bons soins qu’ils finissent par être des propriétaires de maisons et des terres, ce qui en principe, doit répondre à des dispositions spéciales dont le MAGISTRAT SUPRÊME ( le président de la République) est le détenteur.

Malheureusement, tout se passe sans respect de ce pouvoir discrétionnaire. Pire, les étrangers investissent colossallement dans le commerce et l’achat des milliers d’hectares de terres privant les générations présentes et futures de leurs héritages.

Du coup, les étrangers seront des propriétaires et les autochtones seront des locataires.

L’ allure que prend ce phénomène devient inquiétante et préoccupante et interpelle les pouvoirs publics à agir pour arrêter l’hémorragie.

Les préfets, les maires et les autorités tranditionnelles doivent être mis à contribution et inviter les uns et les autres à s’abstenir de telles pratiques qui risquent d’être fatales au Togo de demain.

MMLK/La voix des sans voix

DJAMA-228-12m-(4x3)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *