TOGO PEOPLE

SNB_1 an_togopeople

People

Claude Le Roy, le sélectionneur le plus ‘grillé’ dans l’histoire du Togo

Claude Le Roy_togopeople
Togopeople

‘Départ de Claude Le Roy : première victoire des Éperviers’, titre La Manchette, paru ce mercredi 14 avril. Au-delà de l’ironie que ce titre de l’hebdomadaire togolais puisse comporter, c’est l’expression d’un sentiment partagé. Loin de revenir sur son parcours, il est évident que les piètres résultats du sorcier blanc durant ses cinq années passées à la tête de la sélection nationale, lui ont valu des critiques les plus acerbes dans la presse locale mais aussi sur les réseaux sociaux. Arrivé au Togo comme le Messie qui devait redresser le football togolais et le réconcilier avec son public, Claude Le Roy a fait pire que ses prédécesseurs…

A son actif : une succession de défaites et des contre-performances pour le compte de la sélection nationale togolaise.

L’avenir du sorcier blanc se dessinait déjà en pointillées depuis la débâcle des Eperviers en Eliminatoires de la CAN Cameroun 2021.

Décrié de part et d’autres, il claironnait que sa démission n’était pas à l’ordre du jour.

Et à la surprise générale, le technicien français a annoncé lundi 12 avril dans la soirée, sur Canal+, qu’il quittait ses fonctions.

Telle une délivrance du peuple togolais, la nouvelle a fait le tour de la planète. 

Une question reste tout de même non élucidée : est-ce une décision prise suite à la pression populaire ? Après examen de conscience ? Les vrais mobiles importent peu les Togolais dans leur majorité.

Une chose reste certaine : ce dernier ne donnera plus jamais de l’insomnie au public sportif mieux à la population dans toute sa diversité.

Eh oui, Claude Le Roy, 73 ans, demeure le sélectionneur qui a le plus attisé la colère des fans de foot dans l’histoire de ce petit pays de l’Afrique de l’ouest, dirigé par Faure Gnassingbé.

Un observateur dira même qu’il reste le pire sélectionneur que le Togo ait jamais recruté. Le mauvais cheval sur lequel le pays a misé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *