PND

Diaspora : pourquoi les Togolais ont peur d’investir au pays ?

togolais-diaspora_togopeople
Togopeople

Plus d’un million de Togolais vivent à l’étranger. Et la plupart des fonds provenant de la diaspora sont destinés aux proches et familles. Ces transferts monétaires servent à couvrir des besoins de première nécessité : nourriture, médicament, scolarisation, achat de parcelle de terrain ou construction d’habitation. Etant donné que l’argent sert à parer au plus urgent, plutôt qu’à favoriser le développement à long terme du pays, le Togo entend désormais faire de sa diaspora, un accélérateur de développement. Car, beaucoup disposent de comptes bancaires bien garnis qu’il souhaitent faire fructifier dans leur pays d’origine. Mais se montrent parfois sceptiques.

Comment attirer les investisseurs au Togo ? Quelles sont les mesures d’accompagnement ? Quel rôle la Diaspora peut jouer et quelle est sa contribution au développement ?

Voilà entre autres thématiques abordées au cours d’un webinaire sur l’investissement au Togo, organisé le 10 avril dernier.

Une initiative de la Diaspora en Europe, sous le patronage du Haut Conseil des Togolais de l’Extérieur (HCTE), présente dans 53 pays.

Le HCTE se veut une véritable instance fédérative inclusive et représentative de tous les Togolais vivant à l’étranger.

« La Diaspora souhaite disposer du maximum d’informations sur les possibilités d’investissement au Togo », a indiqué lundi Kag Sanoussi, vice-président Europe et porte-parole du HCTE.

Le gouvernement souhaiterait donc que les Togolais de l’extérieur participent au développement grâce à des investissements directs.

Une réflexion est menée actuellement pour proposer des incitations fiscales et un rapatriement des bénéfices. 

En hausse depuis 2010 dans le monde, la manne de la diaspora dépasse de loin l’aide au développement et les investissements des entreprises étrangères.

DJAMA-228-12m-(4x3)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *