CHAP PANACHE

People

Donaldson Sackey, le footballeur togolais qui a créé sa cryptomonnaie

Donaldson Sackey_togopeople
Togopeople

Ex footballeur international, le Togolais Donaldson Sackey a créé Timeless Capital Coin, une crypto-monnaie qui vaut 0,10 dollars (plus de 50 francs FCFA) en bourse. Dans un contexte où les crypto-monnaie ont le vent en poupe, le PDG de Timeless Capital Technology cible en priorité les entrepreneurs des pays à économies émergentes.

Pourquoi avoir lancé sa propre cryptomonnaie ? Quels sont les enjeux autour des cryptomonnaies dans un contexte où la plupart des banques centrales notamment celles africaines y sont rétives ?

Les cryptomonnaies, menaces ou sauveurs de l’Afrique ? Quel avis le jeune entrepreneur a-t-il sur le sujet ?

Lecture !

Togo First : Qui est Donaldson Nukunu Sackey ?

Donaldson Nukunu Sackey : Donaldson Nukunu Sackey est un entrepreneur qui possède plusieurs entreprises en Europe et en Afrique. Il est le PDG de Timeless Capital Technology.

Il a également été footballeur professionnel et international togolais. Grâce à son travail, il est apparu deux fois dans le magazine Forbes et une fois dans Forbes 30 Under 30.

Togo First : Vous étiez un joueur de football, un international togolais. Comment passe-t-on du statut de footballeur à celui de créateur de monnaie électronique ? Qu’est-ce qui explique cette évolution vers l’entrepreneuriat fintech ? Que s’est-il passé M. Donaldson Nukunu Sackey.

DNS : Je pense que nous apprenons beaucoup en cours de route, ce qui pourrait être important pour nous plus tard. J’ai toujours été intéressé par les technologies. Mon père, qui était informaticien à l’époque, m’a beaucoup influencé. À l’âge de 12 ans, j’ai donc commencé à réparer les ordinateurs de mes camarades de classe de l’époque pendant mes temps libres. Plus tard, je suis allé dans une école de commerce et, parallèlement à ma carrière de footballeur, j’ai commencé à étudier l’informatique à l’université des sciences appliquées. Je pense que nous apprenons beaucoup dans notre vie et que le temps vient où nous les appliquerons. Pour moi, créer une cryptomonnaie qui soit propre au Togo, c’est du service rendu au pays.

TF : En septembre dernier, vous avez procédé au lancement de votre propre cryptomonnaie, la Timeless Capital Coin. Quelle est la particularité de cette nouvelle monnaie électronique ?

DNS : Le Timeless Capital Coin est une cryptomonnaie alimentée par un écosystème d’outils et de services basés sur la Blockchain, conçus pour les entrepreneurs des pays à économies émergentes d’Afrique et d’ailleurs. Elle permet aux entrepreneurs de convertir leurs monnaies fiats en cryptomonnaies. Elle pourrait être le sauveur de l’Afrique à bien des égards ; elle aidera ses États à surmonter les principaux obstacles à leur émergence, notamment une forte inflation, une mauvaise gestion des fonds et la corruption.

La particularité du Timeless Capital est qu’il y aura une banque physique de cryptomonnaie dans le futur, de sorte que les clients pourront convertir leur devise cryptomonnaie en monnaie fiat ou l’acheter à la Banque de Cryptomonnaie Timeless Capital. Notre monnaie sera associée à diverses entreprises et sera également établie comme moyen de paiement.

Nous allons également nous pencher sur les aspects sociaux, en particulier au Togo, par la création des écoles et des programmes de technologie blockchain.

TF : Quelle est la valeur du Timeless Capital Coin aujourd’hui sur le marché des cryptomonnaies ?

DNS : Le Timeless Capital Coin vaut actuellement 0,10 USD à la Bourse, mais nous travaillons à ce que dans les deux prochaines années, elle atteigne au moins 1 USD. Bien sûr, on ne sait jamais, elle peut dépasser nos attentes. 

TF : Avec Timeless Capital Coin, vous pouvez faire du « rêve africain » une réalité. Comment cette monnaie basée sur le Blockchain pourrait-elle aider les jeunes entrepreneurs africains, en particulier les Togolais, pour qui l’accès au financement est un chemin de croix ?

DNS :  L’Afrique, dont la population est l’une des plus importantes au monde, peine encore à exploiter son économie numérique. Il ne fait aucun doute que le potentiel est énorme car plus de la moitié de la population a moins de 25 ans. Notre objectif est de former cette jeunesse sur la cryptomonnaie et lui donner la possibilité de découvrir le monde qui l’entoure. 

Beaucoup de personnes en Afrique utilisent plus d’un téléphone et n’ont pas vraiment de compte bancaire, alors pourquoi ne pas utiliser cette fonctionnalité pour créer une plateforme avec un système bancaire pour elles ? Cela permettra aux entrepreneurs d’Afrique, ainsi qu’à ceux du Togo, d’exploiter leur économie numérique.

TF : En parlant de votre crypto-monnaie, vous dites qu’elle « pourrait être le sauveur de l’Afrique à bien des égards », en aidant le continent à surmonter des obstacles majeurs, la mauvaise gestion des fonds publics et la corruption. Comment peut-on s’attaquer à ces problèmes séculaires avec de l’argent ?

DNS : Si nous parlons de système Blockchain, ce n’est pas seulement la cryptomonnaie, c’est plus la technologie qui se cache derrière. La technologie de Blockchain peut permettre, à des personnes qui ne sont pas reliées aux services bancaires, d’avoir accès à des ressources qui auraient pu leur être inaccessibles.

Par exemple, les gens auraient accès à de nouvelles façons d’économiser de l’argent, de payer leurs factures et d’autres personnes grâce à une application décentralisée basée sur la Blockchain, de solliciter des prêts, de vendre leurs propres produits et services et de créer leurs propres ressources pour occuper d’autres créneaux dans leur société.

TF : La montée en puissance des cryptomonnaies ces dernières années soulève des questions de cybercriminalité. Au Togo, par exemple, plusieurs réseaux ont été démantelés. Comment se protéger aujourd’hui contre les systèmes d’escroquerie ?

DNS : Le Timeless Capital met beaucoup l’accent sur l’enseignement des technologies de Blockchain. Nous allons mieux former les gens à reconnaître les escroqueries. De telles choses arrivent par manque de connaissances sur la cryptomonnaie. Nous ne pouvons pas blâmer les cryptomonnaies ici, car les escroqueries se produisent partout.

TF : Comment voyez-vous le marché africain de la cryptomonnaie et de la Blockchain dans les prochaines années ?

DNS : Les cryptomonnaies existent depuis plus d’une décennie maintenant, mais qu’est-ce qui motive vraiment la crypto-renaissance de l’Afrique aujourd’hui ? Cela est lié à différents facteurs, tels que la capacité des Africains, quand il s’agit de financement, à mettre en œuvre les changements technologiques modernes. En Afrique, le secteur des technologies de pointe s’est développé, et c’est particulièrement vrai dans les pays subsahariens. L’Afrique sera l’un des continents les plus forts en cryptomonnaie, car elle représente un sentiment d’indépendance pour beaucoup. 

Étant originaire du Togo, je vois beaucoup de potentiel pour ce pays, car il n’est pas encore aussi répandu en Afrique de l’Ouest. Si nous observons les sociétés de mobile money comme M-Pesa qui est active depuis 2007 et qui contrôle maintenant le marché du mobile money, je pense que nous devrions toujours être ouverts aux innovations lorsqu’elles sont lancées et ne pas être en retard. 

La Blockchain ou la technologie de cryptomonnaie est l’avenir de l’Afrique et facilite ou améliore les infrastructures numériques. Voulons-nous encore attendre qu’elle s

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *