CHAP PANACHE

Economie

La BAD veut plus de femmes sur le marché financier numérique de la Cedeao

Togopeople

En vue de renforcer la présence des femmes dans le secteur des finances en Afrique de l’Ouest, la Banque africaine de développement (BAD) vient de débloquer une subvention de 320 000 $ (plus de 177 millions FCFA), pour l’intégration du genre dans les services financiers numériques (SFN) de l’espace CEDEAO. 

Dans une annonce en date de la semaine dernière, l’institution panafricaine informe ainsi que cette facilité servira notamment à analyser les écarts et disparités qui existent entre les sexes sur ce segment, et les points encore à conquérir.

En effet, ces fonds permettront de « réaliser une analyse des écarts entre les sexes qui figurent dans plusieurs stratégies de l’Agence monétaire de l’Afrique de l’Ouest (AMAO) », et ce, « y compris celles relatives à l’inclusion financière, à l’analyse des données ventilées par genre, aux services et infrastructures de paiement numériques, et à l’identité numérique ».

Il s’agit, à terme, de porter à 35 % la participation des femmes aux opérations du marché financier numérique dans la sous-région. Un secteur qui « présente une disparité entre les sexes supérieure à celle des autres parties du continent ».

L’initiative sera exécutée par l’AMAO sur 3 ans dans l’espace communautaire, et ambitionne de toucher jusqu’à 350 millions de personnes dans les 15 pays-membres.

Source : Togo First

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *