People

Les vérités de Ghislain AWAGA sur le ‘Trading’

Ghislain AWAGA (2)
Togopeople

Certains y ont fait fortune. Et d’autres y ont laissé des plumes. Au Togo comme ailleurs, la tendance est au trading. Avec des promesses de gains mensuels mirobolantes, allant parfois jusqu’à 100% de la mise. Le phénomène prend de l’ampleur avec la prolifération des sociétés spécialisées dans des placements financiers, lesquelles riment avec des dénominations et des slogans à couper le souffle. Et l’accent est généralement mis sur l’indépendance financière, des voyages, des maisons et voitures de luxe…Bref une vie fastueuse. Mais, l’aventure n’est pas sans risque. Ce que beaucoup de traders ignorent, et subissent parfois des revers de la spéculation boursière. Si de nos jours, certains y voient une activité porteuse ouvrant l’accès à l’autonomie financière, des pratiques afférentes au trading donnent en revanche une image mitigée et dépréciée au regard d’une majorité. Pour lever l’équivoque et éclairer les zones d’ombre liées à cette activité, la rédaction de Togo People vous livre ici le point de vue du jeune entrepreneur togolais, Ghislain AWAGA, PDG de la société Global Trade Corporation SA, devenu milliardaire grâce en partie à son métier de jeune trader.

Basé sur le marketing de réseau, le trading emballe des centaines de personnes toutes catégories confondues qui n’hésitent pas y investir des sommes astronomiques, parfois empruntées, avec l’espoir de devenir immensément riche.

Mais parfois, cet empire que nombreux espèrent bâtir peut s’écrouler au moment ils s’y attendent le moins.

Pour être à l’abri des éventuels désagréments liés au secteur, autant s’inspirer de l’expérience du jeune trader Ghislain AWAGA, qui revient ici dans un premier temps sur ses débuts.

« Le trading était mon premier combat. Mon objectif : démocratiser sa notion et permettre à plus d’un de considérer ce secteur comme une activité surtout légale, et son adoption comme un facteur de développement du Togo. Ce combat est en partie gagné, mais malheureusement, beaucoup ouvrent leurs yeux sur ce monde et surévaluent le marché ».

Et de préciser : « En soi, le trading est plus ou moins risqué ».

« Nous investissons de l’argent sur les marchés financiers où vous pouvez à la fois perdre et gagner. Évoquer la bourse ou le trading en globalité, c’est aussi acheter des devises comme le dollar ou l’euro à un faible coût, spéculer sur les fondamentaux économiques puis s’attendre à une appréciation de ces devises dans le but de les vendre et tirer profit », explique Ghislain AWAGA.

Trading ou le mythe du gain facile ?

« Le trading échappe à une quête du gain facile, une escroquerie montée de toutes pièces ou du moins une activité à fort taux de rendement », fait-il savoir.

« De nos jours, des pratiques afférentes au trading donnent une image mitigée et dépréciée au regard d’une majorité. Mais certains y voient une activité porteuse ouvrant l’accès à l’autonomie financière ».

40%, 50% voire 100%…Est-ce possible ?

« De mon point de vue, il n’existe de trader… » CLIQUEZ ICI POUR LIRE LA SUITE DE L’ENTRETIEN AVEC GHISLAIN AWAGA

DJAMA-228-12m-(4x3)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *