Societé

Togo : face à la flambée des cas de Covid, le G8 invite la population à plus de vigilance dans l’observation des gestes barrières

G8_togopeople
Togopeople

Alors que le Togo a franchi la barre des 6000 cas de Covid-19, plus précisément 6 466 cas confirmés à la date du 23 février 2021, avec 997 cas déclarés actifs dont 5 388 personnes guéries et 81 décès enregistrés, le G8 qui regroupe huit organisations de la société civile togolaise, invite la population à ‘redoubler de vigilance’ dans le respect des mesures préventives de la Covid-19, édictées par le gouvernement ‘à tout moment et en tout lieu’. Dans un communiqué de presse transmis à la rédaction de Togo People, le G8 dit constater un relâchement de la population par rapport à l’observation des gestes barrières. Et ce, en dépit de la flambée des contaminations. Pour le G8, « ce n’est qu’en agissant ensemble que nous pourrons vaincre la Covid-19 ». Mais aussi dans le respect des droits de l’Homme.

Dans le document, le G8 félicite également le gouvernement pour les efforts consentis depuis le début de la pandémie, ainsi que les organisations de la société civile, les partenaires techniques et financiers et toute la population togolaise engagés dans la lutte contre la COVID-19 dans notre pays.

Il invite par la même occasion les autorités sanitaires à ‘renforcer les dispositifs pour lutter contre la Covid-19, dans les établissements scolaires à l’instar de ce qui a été fait dans les entreprises de la zone franche, des mines, des BTP et dans les hôtels avec les visites de contrôle, de sensibilisation et de suivi des Inspecteurs du Travail pour le respect desdites mesures.

Enfin, dans le cadre de la riposte de la pandémie de la Covid-19, le G8 estime qu’il est impératif de renforcer la participation des communautés, des femmes, des jeunes et des groupes vulnérables dans la recherche des solutions.

Ci-dessous, le communiqué :

COMMUNIQUE DE PRESSE DU G8
Ensemble, nous vaincrons la COVID-19

Le groupe des 06 OSC élargi, composé de: l’Action des Chrétiens pour l’Abolition de la Torture au Togo (ACAT TOGO), l’Association Togolaise pour la Défense et la Promotion des Droits Humains (ATDPDH), le Collectif des Juristes et Promoteurs des Droits Humains pour un Développement Durable (CJPDH2D), la Fédération des Industries du Togo (FIT), le Groupe de Réflexion et d’Action pour le Dialogue, la Démocratie et le Développement (GRAD), Solidarité et Action pour le Développement Durable (SADD), le Syndicat Démocratique des Mines (SYDEMINES), le Syndicat National des Praticiens Hospitaliers du Togo (SYNPHOT) constate un relâchement de la population des mesures barrières liées à la pandémie de la COVID-19.

Le Togo a passé la barre des 6000 cas. Le Mardi, 23 février 2021 sur 6 466 cas confirmés, 997 cas ont été déclarés actifs dont 5 388 personnes guéries et 81 décès enregistrés.

Le G8 attire l’attention de la population sur cette flambée de la contamination et l’invite à redoubler de vigilance dans le respect des mesures préventives de la COVID-19 édictées par le gouvernement à tout moment et en tout lieu.

Soulignons que la question de la COVID-19 dans les écoles, nous interpelle à inviter le Gouvernement togolais à renforcer les dispositifs pour lutter contre la COVID-19 dans les établissements scolaires à l’instar de ce qui a été fait dans les entreprises de la zone franche, des mines, des BTP et dans les hôtels avec les visites de contrôle, de sensibilisation et de suivi des Inspecteurs du Travail pour le respect desdites mesures.

Le G8 saisit l’occasion pour encourager et féliciter le Gouvernement pour les efforts consentis depuis le début de la pandémie, ainsi que les organisations de la société civile, les partenaires techniques et financiers et toute la population togolaise engagés dans la lutte contre la COVID-19 dans notre pays.

Le groupe des huit (8) organisations de la société civile rappelle que la pandémie de la COVID-19 ne peut être vaincue que dans le respect des droits de l’homme.

Dans le cadre de la riposte de la pandémie de la COVID-19, il est impératif de renforcer la participation des communautés, des femmes, des jeunes et des groupes vulnérables dans la recherche des solutions. Car ce n’est qu’en agissant ensemble que nous pourrons vaincre la COVID-19.

Fait à Lomé, le 24 février 2021.

Ont signé :

HADEN Bruno de l’ACAT TOGO
AMEGANVI Koffi Sitsofe de l’ATDPDH
MAGNI Tchilabalo du CJPDH2D
TCHEGNON Mensanh K. du FIT
DENKE Marius du GRAD
DOSSOU K. Yves de SADD
AMOUZOU A. Norbert du SYDEMINES
TSOLENYANU Gilbert de SYNPHOT

DJAMA-228-12m-(4x3)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *