chap chap
SantéSocieté

Togo : des civils entrent dans l’organe de surveillance de la Covid-19

Covid-19_togopeople_
Togopeople

Exclusivement constituée d’hommes en uniforme, la Force Spéciale Anti-Pandémie (FOSAP), cède sa place à un Groupe Mixte de Surveillance (GMS) dont la particularité est de compter des civils en son sein. Il veillera à sensibiliser de manière beaucoup plus consensuelle, les populations au respect des mesures barrières.

Alors que l’effectif des Forces de défense et de sécurité (FDS) qui composait la FOSAP (5000 forces de défense et de sécurité) a été réduit pour se fixer à 600 hommes dans le Nouveau GMS, celui des civils, qui font leur entrée dans ce nouvel organe de surveillance, devrait être plus élevé.

En outre, si dans le cadre de ses missions opérationnelles la FOSAP était placée sous l’autorité du ministère de la Sécurité, le GMS, pour sa part, relève de la tutelle de la Coordination Nationale de Gestion de la Riposte (CNGR).

Cette mutation survient alors que le Togo a enregistré récemment deux faits majeurs dans sa gestion de la pandémie : le Togo a été classé 1er en Afrique de l’Ouest, 2è en Afrique après le Rwanda et 15è au monde, en matière de gestion de la Covid-19 par l’Institut Lowy de Sydney.

Dans le même temps, le pays a été confronté à un rebond des cas de contaminations : la semaine écoulée a été marquée par 401 nouveaux cas de contaminations, 284 guéris et 3 décès.

Jeudi 04 février, les statistiques affichaient 66 nouveaux cas de contaminations, 38 cas de guérison pour un total de 1021 personnes testées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *