Societé

Enlèvement d’ordures : ‘2500 F’, trop cher pour les ménages togolais ?

Ordures ménagères_togopeople
Togopeople

Doit-on payer aussi pour les ordures ? Beaucoup de Togolais sont nostalgiques de l’époque où la collecte d’ordures ménagères était encore un service public et gratuit. Mais, nous ne sommes plus dans les années 1980, où ce service était délivré aux populations de Lomé, sans payement de redevance. La capitale ayant pris des dimensions énormes avec le quart de la population togolaise qui y réside, le volume des déchets grandit. L’enlèvement de ces ordures est confiée depuis lors aux associations de pré-collecte. Et naturellement, ce n’est pas gratuit. Problème : les ménages jugent trop élevés, les prix pratiqués par ces sociétés privées. Lesquels sont dans l’ordre de 2500 à 3000 F CFA.

Une situation qui conduit certains à déverser leurs ordures dans des dépotoirs sauvages ou encore sur la voie publique.

Ce qui est non seulement illégal mais aussi, constitue une réelle menace pour la santé et pour l’environnement.

Lorsque les agents de propreté passent pour vider les poubelles, c’est le sourire sur les lèvres des bonnes femmes.

Mais une fois la fin du mois arrivée pour payer la redevance, le sourire fait place à la mine renfrognée.

Et malheureusement, c’est parfois du mépris à l’endroit de ces agents de pré-collecte.

Certaines bonnes femmes jouent même au chat et à la souris pour se soustraire de cet acquittement.

Après plusieurs relances pour payement sans suite, les ordures s’entassent au fur et à mesure que les jours passent.

Conséquence : les devantures de certaines concessions se transforment en dépotoirs anarchiques.

Dans la foulée, la collecte et le traitement des déchets solides à Lomé sont déficients.

Les problèmes se situent à différents niveaux : le ramassage des ordures laisse à désirer, l’insuffisance de décharges intermédiaires génère le développement en périphérie de dépotoirs géants et le traitement industriel des déchets est très peu développé.

DJAMA-228-12m-(4x3)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *