People

Aéroport de Lomé : la sécurité, l’affaire du très discret Col. Bolidja Langbatibe !

Bolidja_togopeople
Togopeople

Motus et bouche cousue ! Le culte de la discrétion est la marque de fabrique du colonel Bolidja Langbatibe, qui fait partie de ceux-là qui estiment que ‘les actions parlent plus fort que les paroles’. Surnommé ‘Monsieur sécurité’, il reste convaincu qu’il est plus utile d’agir que de discourir. Et c’est ce qu’il s’est attelé à faire depuis sa nomination à tête de l’Autorité de Sûreté de l’Aéroport International Gnassingbé Eyadéma (ASAIGE). Laquelle instituée le 13 juillet 2011 par décret présidentiel et rattachée au ministère en charge de l’aviation civile. Ayant sous ses ordres l’ensemble des personnels en charge de la sécurité, police, gendarmerie, douane et immigration, le Col. Langbatibe a pour mission de renforcer davantage les mesures de sûreté et de sécurité, face à la menace terroriste, au trafic de stupéfiants et la criminalité de plus en plus grandissante dans le monde. Et à travers sa capacité à faire face à toutes les formes de menaces, l’Aéroport de Lomé figure aujourd’hui parmi les plateformes les plus sécurisées d’Afrique.

La mission de l’AISAIGE vise également à développer une expertise locale dans la mise en œuvre de la sûreté et créer la confiance nécessaire à l’accroissement du trafic aérien par une amélioration continue de la qualité.

Le transport aérien est de nos jours, soumis à de nouvelles mesures de sûreté dans le cadre de la lutte contre le terrorisme : détection d’explosifs dans les bagages à main, transmission des données PNR, contrôle renforcé dans les aéroports étrangers sensibles.

« Les enjeux de sûreté relatifs aux activités de l’ASAIGE restent toujours notre préoccupation quotidienne », glisse le Col Bolidja Langbatibe.

« Les attentats et attaques terroristes contre l’aviation civile se multiplient et les techniques utilisées par les terroriste deviennent plus sophistiquées, nous rappellent la nécessité de protéger l’aviation civile et de lutter efficacement contre la criminalité, le terrorisme aux conséquences humaines, matérielles et économiques tragiques », ajoute le patron de l’AISAIGE. 

A noter que la sécurité aéroportuaire s’autoévalue au Togo. Ceci, à travers des exercices de simulation d’attaques menés à intervalles réguliers, sur la plateforme aéroportuaire.

Avec pour ambition de tester la capacité de réaction et l’efficacité d’une intervention des forces de défense et de sécurité, en cas de menace ou d’attaque terroriste.

24heureinfo-Site togolais d'information d'actualités
Les forces de défense et de sécurité évaluent leurs capacités de riposte en  cas d'attaque terroriste – Togo-Presse
asaige hashtag on Twitter
l'Aéroport international Gnassingbé Eyadèma test son plan d'urgence  sectoriel – Togo-Presse
ASAIGE - FIN DE LA FORMATION SUR LA GESTION DES RISQUES

DJAMA-228-12m-(4x3)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *