Education

Universités publiques : pourquoi les jeunes du nord préfèrent l’UL à l’UK ?

Université de Kara_togopeople
Togopeople

Avec un effectif de 60 000 étudiants, l’Université de Lomé (UL) est victime de son succès. Alors que celle de Kara (UK, 21 000 étudiants) offre toutes les commodités pour attirer les bacheliers de la région, plusieurs centaines font le choix chaque année de se rendre dans la capitale pour leurs formations supérieures. Pour nombre de jeunes du nord, souligne notre confrère Republicoftogo, les diplômes seraient plus prestigieux à l’UL. Donc plus facile de trouver un job à la sortie. Un faux débat, à en croire les responsables de ces deux universités qui soutiennent mordicus que les diplômes se valent.

L’Université de Kara avait été créée pour éviter que les étudiants vivant dans les régions du nord du Togo ne soient obligés de s’installer dans la capitale pour leurs études.

Elle dispose de tous les atouts pour proposer une formation de qualité.

Mais, la migration se poursuit à un rythme soutenu tous les ans, renseigne notre source.

A noter tout de même que ce Temple du savoir de Kara fait face à de nombreux problèmes : manque d’infrastructures, sous-effectif du corps enseignant (1 pour 102 étudiants), notamment,

Des efforts ont été déployés pour augmenter les capacités d’accueil, mais ce n’est pas suffisant, indique Republicoftogo.

Les amphithéâtres vétustes sont totalement congestionnés et les équipements pédagogiques font défaut.

Mais la bonne nouvelle est qu’une politique de modernisation a été lancée.

Des agoras, des amphithéâtres et des salles de TD sont en cours de construction.

Les étudiants devraient bientôt bénéficier d’un accès Wi Fi gratuit et l’administration est en cours de dématérialisation de ses services.

DJAMA-228-12m-(4x3)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *