chap chap
Societé

‘Wi-Fi Zone’ : des mineurs exposés au p0rno, les parents interpellés !

porno_togopeople
Togopeople

Au Togo, avec le foisonnement des espaces dénommés ‘Wi-Fi Zone’, vous déboursez seulement 200 F CFA, vous surfez durant de longues heures. Eh oui ! Avec un taux de pénétration de l’Internet relativement faible, doublé de la cherté des forfaits de communication, la tendance est désormais au wifi. Lequel prend de plus en plus le pas sur les fameux mégas, qui s’épuisent en un temps record. Sauf qu’une enquête réalisée par l’agence Togo People, relève que la plupart des parents ne surveillent pas toujours, voire jamais, leurs enfants sur Internet. Même s’ils sont conscients des dangers des réseaux sociaux.

L’étude menée entre le 3 décembre 2020 et le 6 janvier 2021 à Lomé, indique que 42 % des moins de 18 ans seraient confrontés involontairement à des contenus à caractère pornographique sur Whatsapp et sur des sites réservés aux adultes. 

Et 35% des enfants de moins de 12 ans ont déjà vu, malgré eux, des images porno.

La même enquête note également que les enfants qui se connectent régulièrement dans les ‘Wi-Fi Zone’ sont beaucoup plus exposés aux contenus à caractère sexuel.

Même constat chez les mineurs qui vivent dans des foyers disposant de wifi (avec ou sans code).

Aujourd’hui, l’innovation technologique ne rime pas forcément avec les grands moyens.

Pour accéder à internet, les Togolais ont le choix entre les deux opérateurs mobiles (Togocel et Moov Afrique), Togo Télécom (filaire/fibre), Cafe Informatique (satellite), GVA et Teolis (haut débit par la fibre).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *