PNDPeople

Togo : Promotion du ‘Travail décent’ dans les mines, socle du développement durable selon Joseph TOE

Joseph TOE
Togopeople

Enjeu mondial et facteur de développement, le travail décent demeure le fer de lance de l’Ong Solidarité et Action pour le Développement Durable (SADD) qui, depuis 2001, s’est s’engagée aux côtés des travailleurs togolais, à travers la promotion des droits économiques, socio-culturels et des droits civils et politiques. Dans le cadre du 7è Forum Solidarités Sociales des Travailleurs du Togo (FSSTT 2020), présentant une communication sur « Le travail décent selon l’OIT et les instruments de l’OIT pour orienter et encadrer la conduite des activités des Entreprises multinationales (EMN) », Joseph TOE, Coordonnateur de Programme CSI-Afrique, revient sur l’importance que revêt cette notion notamment dans le secteur minier.

D’entrée de jeu, le conférencier a fait savoir que selon l’OIT, le travail décent « résume les aspirations des êtres humains au travail ».

Ainsi, il regroupe :

L’accès à un travail productif et convenablement rémunéré, la sécurité sur le lieu de travail et la protection sociale pour les familles, de meilleures perspectives de développement personnel et d’insertion sociale, la liberté pour les individus d’exprimer leurs revendications, de s’organiser et de participer aux décisions qui affectent leur vie, et l’égalité des chances et de traitement pour tous, hommes et femmes.

« Le travail décent et les quatre piliers de l’agenda pour le travail décent (création d’emploi, protection sociale, droits au travail et dialogue social) sont devenus des éléments centraux du nouveau Programme de développement durable pour 2030 (ODD) adopté en 2015 par l’ONU », a souligné M. TOE dans son intervention.

Il précise d’ailleurs que l’objectif N°8 invite par exemple à « promouvoir une croissance économique soutenue, durable et partagée, le plein emploi productif et le travail décent « .

A ce titre, les entreprises multinationales (EMN) jouent un rôle de premier plan dans l’économie mondialisée d’aujourd’hui, tant au travers de leur choix d’investissement dans les pays d’accueil qu’au travers de leurs activités d’acquisition au sein des systèmes de production intégrés ou des chaînes d’approvisionnement mondiales.

À travers leurs politiques d’entreprise et leurs activités commerciales, les EMN sont doivent contribuer au progrès du travail décent ainsi qu’à la réalisation des priorités de développement.

SNB_1 an_togopeople

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *