PNDPeople

FSSTT 2020/Mines au Togo : Yves DOSSOU « Nous voudrions susciter une prise de conscience générale »

Yves Dossou_FSSTT 2020_togopeople
Togopeople

Le 7è Forum Solidarités Sociales des Travailleurs du Togo (FSSTT 2020)  bat son plein depuis ce mercredi au centre de formation de CSI-Afrique, à Lomé. Une édition qui se penche sur les questions liées au secteur minier, les conditions de vie des travailleurs mais aussi les conditions d’existence des populations hôtes des installations minières. Revenant sur les raisons qui motivent la tenue de cette édition, le coordonnateur technique du Forum, Yves DOSSOU a fait savoir que la question liée à la responsabilité sociétale des entreprises (RSE) se pose avec acuité, selon la législation en vigueur. A l’issue des trois jours que dureront les travaux, il s’agira donc pour les participants, de mener un débat franc et croisé, afin de poser les vrais problèmes et faire en sorte que les conditions soient créées pour qu’il y ait plus de dialogue sociétal qui favorise le développement des communautés hôtes des installations minières.

Après avoir posé un diagnostic clair de la situation dans les industries extractives au Togo, M Dossou estime que l’exploitation des ressources minières qui devrait contribuer au développement du Togo, ne profite guère au pays.

« Nous estimons que les communautés hôtes des installations minières n’ont pas de véritable dialogue sociétal avec les entreprises, installées sur le territoire togolais. Ce qui fait que l’implémentation de la RSE, le devoir de diligence raisonnable, le devoir de vigilance sont complètement écartés« .

Pour ce dernier, « il est de bonne guère que les acteurs sociaux que nous sommes, nous créions un espace de réflexions, d’analyses et de propositions d’alternatives, de façon à aider nos gouvernants et l’ensemble du peuple togolais, à profiter de ces richesses nationales ».

L’autre enjeu pas des moindres, souligne le coordonnateur technique du FSSTT 2020, demeure les actions à mener pour promouvoir le dialogue sociétal dans les communautés qui accueillent les entreprises minières et faire en sorte que le Projet de Développement et de Gouvernance Minière (PDGM), lancé par le gouvernement, puisse connaitre un aboutissement heureux en termes de transparence et de recevabilité dans le secteur minier.

« Nous sommes revenus en force sur la problématique liée au secteur minier afin de susciter une prise de conscience d’envergure, de façon à ce que l’attention des décideurs et de tous les acteurs soient portée sur le secteur minier ».

C’est donc au regard de tout ce qui précède que ce beau monde se retrouve pour trois jours pour réfléchir et proposer des alternatives à ces problèmes qui minent le secteur extractif pour l’épanouissement des populations riveraines.

DJAMA-228-12m-(4x3)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *