PNDPeople

SNLF 2020 – Thethey BENISSAN-GBIKPI : ‘Les mesures d’atténuation d’une menace peuvent devenir des opportunités’

Togopeople

Pourquoi planifier ? C’est à cette interrogation majeure que le Directeur Général du Cabinet PALM’S, Désiré Thethey BENISSAN-GBIKPI, a essayé de répondre, dans le développement de sa thématique liée aux enjeux de la Planification stratégique, dans le cadre de la formation des OSC. Intervenant notamment au second jour du Sommet National du Leadership Féminin (SNLF 2020), qui s’anime depuis jeudi 10 décembre à Lomé, sur ‘le Pourquoi et comment Élaborer (ou mettre à jour) le Plan Stratégique de sa structure en tenant compte du Macroéconomique (ici le PND)’, l’orateur a indiqué que la toute première étape de la Planification stratégique, c’est de faire l’état des lieux.

En d’autres termes, faire l’analyse ou matrice ‘SWOT’, défini comme un outil de stratégie d’entreprise permettant de déterminer les options offertes dans un domaine d’activité stratégique.

Dans son intervention, ce dernier a précisé que cette analyse se joue sur deux grands tableaux : l’environnement interne (forces et faiblesses) et l’environnement externe (opportunités et menaces).

Revenant sur l’épineuse question sur le ‘Pourquoi planifier ?’, les réponses recueillies de la part de l’assistance, essentiellement composée de jeunes leaders, ont fusé dans le même sens.

A en croire certains, c’est pour ‘éviter de naviguer à vue’, pour d’autres, c’est ‘pour savoir quelle action mener avant l’autre’. Et pour d’autres participants encore, on planifie pour ‘savoir quelles sont les priorités’, pour ‘savoir où on va’.

Pour le conférencier, « Il faut savoir savoir distinguer ce qui est important de ce qui est urgent ». Pour une organisation, souligne-t-il, « on parle de priorités ».

Issu de la lange anglaise, l’acronyme ‘SWOT’ renvoie à quatre termes : strengths, weaknesses, opportunities et threats.

Cette analyse, réalisée au lancement d’une entreprise ou d’un nouveau produit, doit permettre au responsable de mettre en place une feuille de route, en identifiant les forces et les opportunités sur lesquelles il pourra s’appuyer et les faiblesses et écueils avec lesquels il devra composer. 

« Les mesures d’atténuation d’une menace peuvent devenir des opportunités », a tenu à préciser BENISSAN-GBIKPI.

SNB_1 an_togopeople

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *