SocietéPeople

‘Les oubliées de la côte’, le film documentaire qui révèle le drame silencieux de Doèvi Kopé

Les oubliées de la côte_togopeople
Togopeople

Jour après jour, l’avancée de la mer engloutit les côtes togolaises et fait disparaître des habitations voire les édifices publics le long du littoral. Face aux conséquences désastreuses de l’érosion côtière sur les populations riveraines, lesquelles interpellent à plus d’un titre, l’association Nouvelles Alternatives pour le Développement Durable en Afrique (NADDAF) tire la sonnette d’alarme sur ce phénomène qui ronge notamment ‘Doèvi Kopé’, une localité située dans la commune du Golfe 6, à Baguida, banlieue sud de Lomé. Dans un film documentaire intitulé « Les oubliées de la côte », réalisé dans le cadre du projet ‘AVENIR’, avec le soutien financier de l’Union Européenne et porté par France Volontaires au Togo, cette organisation de la société civile allume des projecteurs notamment sur la situation peu reluisante des femmes et jeunes filles, les plus vulnérables face au défi de l’érosion côtière.

Perte d’emploi, incapacité pour les enfants de poursuivre les cours, délinquance juvénile, grossesses non désirées…Le documentaire de 12 minutes expose la dure réalité à laquelle font face les habitants de Doèvi Kopé, installés en bordure de mer.

A noter qu’après sa sortie, le documentaire à été projeté en septembre dernier, en grande première, à l’Assemblée Nationale togolaise, en présence des députés de la commission ‘Environnement et changement climatique’.

Les pouvoirs publics sont donc appelés à agir davantage et au plus vite. Car, des vies en dépendent !

Pour plus de détails, visionnez le film documentaire ci-dessous :

SNB_1 an_togopeople

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *