PNDPeople

Projet EJV : la jeune coiffeuse Kossiwa Aliponou dit ‘MERCI’ à l’Anadeb !

Togopeople

Financé à hauteur de 9 milliards de F CFA par la Banque mondiale, le projet d’opportunités d’Emploi pour les jeunes vulnérables (EJV) continue de faire des émules. Et qui de mieux pour vanter son impact réel sur la vie des communautés notamment à la base ? Les bénéficiaires naturellement. L’histoire inspirante de Kossiwa Aliponou, en est une belle illustration. Retenue parmi les 70 jeunes pauvres et vulnérables de son village, Sikpe Adégou, sis dans la préfecture de Yoto, la jeune coiffeuse s’est mise à son compte, grâce au projet EJV. D’où l’expression de sa gratitude vis à vis de l’ANADEB.

Alors célibataire sans enfants, elle a fait la classe de CM2 avant d’abandonner les bancs d’école. Mais peu après, la jeune dame Kossiwa se lancera dans l’apprentissage du métier de coiffeuse où elle obtiendra en 2018, son Certificat de fin d’apprentissage (CFA) avec mention honorable. Et chemin faisant, son destin s’est croisé à la même année au projet EJV dont son village est bénéficiaire.

Agée de 20 ans seulement, ALIPONOU Kossiwa vit en parfaite indépendance, subvient à ses besoins. Et pour couronner le tout, elle est devenue une véritable patronne d’atelier de coiffure. Un coup de chance ? Le destin ?

En tout cas, le projet EJV piloté par l’Anadeb, aura énormément contribué à l’autonomisation de cette jeune fille, native de de Sikpe Adégou, qui, faut-il le rappeler, a réussi à gravir les échelons, tout en respectant les différentes étapes prescrites par le projet.

Comme souligné un peu plus haut, la jeune Akossiwa faisait partie des 70 jeunes pauvres et vulnérables retenus dans son village. Elle a participé de bout en bout à la réalisation du microprojet communautaire, du projet EJV, consacré au réaménagement manuel d’une piste de 3 km débouchant sur SCAN-TOGO dans la préfecture de Yoto.

Les Travaux à haute intensité de main-d’œuvre (THIMO) réalisés sur la piste, en effet, entrent dans le cadre de la composante « volontariat communautaire » prescrit par le projet EJV.

Par ailleurs, elle a participé successivement aux formations en développement d’affaires et à la citoyenneté, et a élaboré son plan d’affaire avec l’appui du consultant qui lui est affecté.

Sur ses fonds propres, provenant majoritairement des rétributions reçu au cours des THIMO, elle a également reçu une subvention de 60 000 francs CFA.

Pour démarrer son Activité génératrice de revenu (AGR), l’Anadeb l’a affectée un coach qui va l’accompagner durant 6 mois dans l’exécution de son plan d’affaire.

Faisant partie de la deuxième vague de coaching des AGR des jeunes bénéficiaires du projet EJV, dans la région Maritime, elle s’est impliquée et assure son AGR depuis le 22 juillet 2020, date du démarrage de son Coaching.

Aujourd’hui, ALIPONOU Kossiwa est d’autant plus qu’heureuse que reconnaissante.

Voici un extrait de son témoignage éblouissant qui inspire plus d’un :

« Juste après mon C.F.A à Tabligbo, je suis revenu dans mon village et j’essayais de travailler à la maison. Je faisais les tresses mais je ne facturait pas au réel car pour la plupart du temps, je tressait que mes propres sœurs. Et voilà que la chance m’a souri avec le projet EJV qui arrive à point nommé. J’ai payé mes équipements additifs dont la plaque que vous voyez, j’ai loué mon atelier de salon, je paie le loyer et la facture d’électricité. Je dis merci à l’Anadeb ».

Initié par le Gouvernement togolais et dont l’exécution est assurée par l’Agence nationale d’appui au développement à la base (Anadeb), le projet EJV a pour objectif de fournir des opportunités de génération de revenus aux jeunes pauvres et vulnérables ciblés dans 150 cantons du Togo.

DJAMA-228-12m-(4x3)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *