Economie

Togocel : feu vert pour la 5G !

5G_togopeople
Togopeople

Alors que le déploiement de la 4G peine à convaincre, Togocel a reçu le feu vert des autorités togolaises pour expérimenter la 5G, a appris Togo First. Le leader du marché de la téléphonie mobile au Togo, passé en novembre dernier dans le giron du Malgache Axian et du fonds d’investissement Emerging Capital Partners (ECP), est ainsi le premier du duopole Togocel-Moov à obtenir ce sésame.  

Dans leur agenda, les nouveaux propriétaires de Togocel qui détient 63% des parts de marché de la téléphonie mobile prévoient d’entamer le tour de chauffe au plus tard en 2021. 

Cette autorisation devrait permettre à l’opérateur togolais, d’effectuer dans des conditions réelles, avec de vrais équipements réseaux, un test grandeur nature de la 5G.

Cette acquisition vient s’aligner sur les ambitions du Togo de moderniser et démocratiser l’accès à l’internet, et de devenir une référence régionale dans le digital sur les 5 prochaines années.

En effet, porté par le déploiement et la commercialisation des technologies 3G et 4G, le taux de pénétration de l’Internet fixe et mobile, toutes technologies confondues, est passé de 49,5% en 2018 à 61,7% fin 2019. 

Une tendance haussière induite notamment par la croissance du taux de l’internet haut débit fixe et mobile qui a atteint 43,96% en 2019 contre 34,26% en 2018, soit une augmentation de 9,7 points de pourcentage.

Avec le développement futur de la 5G, un tournant décisif est ainsi amorcé au Togo dans l’écosystème du numérique. Aussi selon certains experts, cette technologie qui se sert essentiellement des relais antennes, peut s’avérer comme un palliatif aux problèmes d’ordre technique, rencontrés souvent dans le déploiement de la fibre optique à l’intérieur du pays notamment.

Du reste, l’obtention de ce « pré-permis » vient valider le programme de développement, d’Agou Holding (actionnaire majoritaire), qui, lors de la prise de contrôle du Groupe Togocom, annonçait un plan d’investissement de près de 245 millions d’euros (160 milliards FCFA) qui s’étend sur une période de 7 ans.

Avant ce qui serait une réelle phase d’expérimentation pour le Togo, des pays sur le continent comme l’Algérie, la Tunisie ou encore le Sénégal ont, dans la même veine, lancé des programmes expérimentaux de la 5G.

En Afrique, en 2018 déjà, le Lesotho par l’opérateur Vodacom, avait en effet lancé le tout premier réseau commercial de la 5G.

Source : Togo First, avec titre modifié

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *