chap chap
PND

SNB : comment traite-t-on les eaux usées ? Les ministres Foli-Bazi et Adedze en mode inspection !

SNB_togopeople
Togopeople

Masques de protection au point, le ministre de l’Environnement, Katari Foli-Bazi et son collègue du Commerce, Kodjo Adedze, ont effectué lundi, une visite d’inspection dans les usines de la Société Nouvelle de Boissons (SNB), sise à Adétikopé, banlieue nord de Lomé. Une visite qui s’inscrit dans le cadre de la promotion de la démarche qualité et le respect des normes environnementales dans les entreprises, installées sur l’ensemble du territoire. Accompagnés de la presse, les deux membres du gouvernement ont donc fait cette descente pour évaluer le système de traitement des eaux usées et des déchets, mis en place par la société brassicole.

La visite guidée qui s’est déroulée en deux étapes, a permis dans un premier temps, aux officiels de toucher du doigt, ce qui se fait en termes de production à la chaîne : du brassage au conditionnement en passant par la mise en bouteille.

Dans un second temps, les deux ministres Foli-Bazi et Adedze ont visité la station de traitement aérobic, mise en place par la SNB pour le traitement des déchets et les eaux usées. 

A souligner au passage que la société produit des déchets organiques et non chimiques.

Comment ces déchets sont traités ? Qu’en est-il des eaux usées ? 

Après traitement, explique Kabiézim Alexandre, responsable Fabrication, « une canalisation conduit les déchets vers un bassin. Les eaux usées, une fois traitées, se débarrassent de la matière organique puis rejetées dans la nature, sans odeur et sans impacts sur l’environnement ».

S’agissant notamment des déchets, ajoute ce dernier, « après utilisation au niveau du brassage, les résidus du malt sont convoyés soit vers les agriculteurs, (parce que c’est de l’engrais organique) ou soit vers les éleveurs ».

A noter que cette visite a également été une occasion pour les professionnels de médias, de s’imprégner des réalités de la SNB et de vérifier par la même occasion, si les conditions de production de ces denrées destinées à une consommation de masse, respectent ou non les standards internationaux en la matière.

Un exercice indispensable pour communiquer la bonne information au public.

A noter que la publication des conclusions de cette inspection des deux ministres, est attendue dans les prochains jours.

Deuxième acteur brassicole sur le marché togolais, la Société Nouvelle de Boissons (SNB) qui a démarré son exploitation en mai 2020, se positionne comme une entreprise citoyenne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *