chap chap
Economie

Togo : les vendeurs de produits périmés risquent la prison !

Togopeople

La pratique est très courante et dangereuse pour la santé. Au Togo comme ailleurs, certains commerçants véreux falsifient la date de péremption de leurs produits alimentaires afin de pouvoir les écouler. Ce qui est contraire à la loi qui fixe les normes concernant la DLC (date limite de consommation). Le gouvernement entend sévir.

A en croire Gbadji Kokou Vignon, Chef division réglementations et contentieux à la Direction du commerce intérieur et de la concurrence, ceux qui s’adonnent à de telles pratiques, s’exposent à des amendes lourdes.

Ces individus indélicats encourent même des peines de prison.

Une fermeture administrative est également possible, souligne ce dernier.

Ainsi, les sanctions encourues vont de 2 à 5 millions de F CFA pour les pratiques anti-concurrentielles et de 50 000 à 2 millions de F CFA pour les pratiques déloyales.

A en croire M Vignon, ces deux peines sont cumulatives et peuvent aller de 6 mois à 2 ans de prison, selon la loi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *