Societé

Togo : Wacem, le prix de la négligence !

Togopeople

Deux semaines de fermeture pour éviter la propagation du coronavirus au sein du personnel et des populations environnantes. Voilà la décision du gouvernement qui devrait fait perdre des millions de francs à l’usine de production de ciment, sise à Tabligbo, localité située à environ 80 km de Lomé. Un coup dur pour Wacem qui paye un lourd tribut pour sa négligence vis à vis des protocoles sanitaires en cette période de crise sanitaire.

La décision de fermeture fait suite à la détection d’un foyer de contamination au sein de l’entreprise.

Intervenant mardi sur une radio privée de la capitale, Dr Wembo Halatoko Béléi, la Directrice Générale de l’Institut national d’hygiène (INH) a accusé la direction de Wacem de ‘négligence’.

« Wacem et d’autres entreprises qui ont du mal à mettre en place les protocoles sanitaires. Malheureusement c’est le prix à payer. Vous risquez de fermer votre entreprise et ce sont des millions perdus par jour », a-t-elle déclaré.

A noter que le site a été totalement désinfecté mais restera fermé 14 jours par mesure de sécurité, apprend-on.

Naturellement, les cas positifs et contacts seront suivis durant toute cette période.

Au Togo, la protection sociale demeure encore un luxe dans les industries extractives dont Wacem.

Et l’Ong Solidarité et Action pour le Développement Durable (SADD) en a fait son fer de lance.

Cette organisation membre de la société civile togolaise, s’est engagée depuis plus de deux décennies, aux côtés des travailleurs du Togo pour le respect et l’amélioration de leurs droits, et pour leur assurer une couverture sociale quasi inexistante.

DJAMA-228-12m-(4x3)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *