PND

Anadeb/EJV : 11 nouveaux villages bénéficiaires dans la région Maritime, focus sur la sélection des jeunes bénéficiaires d’Avélébé

Anadeb-Avlélébé_togopeople

Piloté par l’Agence nationale d’appui au développement à la base (ANADEB), le projet d’opportunités d’Emploi pour les jeunes vulnérables (EJV) se poursuit sur l’ensemble du territoire togolais. Avec une approche locale, il vise à fournir des services d’appui aux jeunes travailleurs notamment défavorisés à travers des micro-projets, améliorant ainsi leur capacité à accéder aux services financiers existants et à accroître la viabilité de leurs activités génératrices de revenus (AGR). Ainsi, dans la région Maritime, sur les 24 villages bénéficiaires dudit projet, l’on retrouve dans la seconde vague de l’exécution du projet, la communauté de Gapé Avélébé, située dans le canton de Gapé (Commune de Zio 4). La localité dont la population est majoritairement agriculteur, fait donc partie des 11 nouveaux villages bénéficiaires. Sachant que les bénéficiaires de la première vague, dans 13 villages, ont effectivement achevé les étapes d’exécution du projet. La liste des inscrits étant connue pour les 11 nouveaux villages, la sélection des bénéficiaires à été faite en juillet 2020. Actuellement, les THIMO sont en cours dans ces villages. Et très bientôt, les formations en développement d’affaires vont pouvoir démarrer.

A la reprise des activités du projet d’Emploi pour les jeunes vulnérables (EJV), arrêt lié à l’état d’urgence sanitaire, l’équipe de l’Antenne régionale Maritime de l’Anadeb était le 15 juillet 2020 dans ce village pour la sélection des jeunes bénéficiaires du projet EJV.

Une opération couplée de la sensibilisation des participants sur le Covid-19.

A souligner que le nombre des bénéficiaires requis par village est de 92 avec au moins 22 sur la liste d’attente. À Avélébé, faut-il le préciser, la liste d’attente comprenant 03 personnes le jour de sélection, a été complétée pour atteindre le nombre personnes requis.

En effet, le nombre de personnes présentes sur le nombre total des personnes inscrites sur la liste, le jour de la sélection des bénéficiaires, était de 73 (43 femmes et 30 hommes).

Sur la base des calculs de proportionnalité pour atteindre le nombre de 70 bénéficiaires, 30 hommes et 40 femmes étaient retenus comme bénéficiaires ce jour-là, avec 3 sur la liste d’attente.

Comme micro-projet communautaire éligible, qui sera réalisé par les bénéficiaires, le choix a porté sur la culture d’arachide sur 3 hectares.

Rappelons tout de même que la communauté d’Avélébe a, compte tenu de la saison, changé la culture d’arachide en culture d’haricot.

Comment s’effectue la sélection ?

C’est sur la base de l’effectif des personnes vulnérables présentes et dont l’âge est compris entre 18 et 35 ans, que les bénéficiaires sont retenus pour un tirage au sort.

Les candidats qui tirent de façon aléatoire les numéros compris entre 1 et 35, par catégorie hommes et femmes sont considérés comme bénéficiaires sur le nombre total des inscrits. Les noms des candidats qui tirent les numéros compris entre 36 et 46 pour ces deux catégories sont consignés sur la liste d’attente et le reste est considéré comme non bénéficiaire.

Rappelons que les communautés bénéficiaires du projet EJV, procèdent à l’identification d’un micro-projet communautaire éligible dans les secteurs de l’agriculture ou d’activités non agricoles (zones où l’agriculture est moins prédominante).

‘EJV’, un projet à 9 milliards de francs CFA

Pour rappel, dans le processus de mise en œuvre du projet EJV, les jeunes bénéficiaires de la composante « Appui aux activités génératrices de revenus » ‘AGR’ passent préalablement l’étape du ‘Volontariat communautaire et formation’ au cours de laquelle ils prennent part à des Travaux à haute intensité de main-d’œuvre (THIMO) ainsi qu’à des formations en compétences de vie et en développement d’affaires.

Financé par la Banque mondiale à hauteur de 9 milliards de francs CFA, le projet EJV est exécuté par l’ANADEB dans le but de fournir des opportunités de générations de revenus aux jeunes pauvres et vulnérables ciblés du Togo.

Au total 14 000 jeunes pauvres et vulnérables sont ciblés sur toute l’étendue du territoire.

Voir les images ICI

Related posts
PND

"Le projet EJV a vraiment changé ma vie et celle de mes enfants", Ama Fakpa couturière à Hétsiavi

PNDPeople

PND : le Pnud et Togo Invest, désormais unis pour attirer plus d’investissements vers le Togo

PND

Corruption au Togo : la Haplucia à la traîne !

PND

Togo : construction de 3 ponts dans les prochains mois

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *