People

Dernière minute : Blaise Compaoré pourrait poursuivre son exil au Togo !

Blaise Compaoré_togopeople

L’ancien chef de l’État burkinabè a le mal du pays. Exilé en Côte d’Ivoire depuis sa chute en 2014, Blaise Compaoré rêve du jour où il pourra enfin rentrer chez lui. Mais en attendant, il pourrait bien poser ses valises en terre togolaise dans les prochains jours. Une source proche de la présidence ivoirienne évoque des raisons de sécurité.

Blaise Compaoré a exprimé son souhait de quitter la Côte d’Ivoire avant fin octobre pour le Togo.

Selon nos confères de Le Faso, l’ex-dirigeant du pays des hommes intègres redoute notamment d’éventuelles violences graves.

Soit un coup d’État ou un soulèvement populaire contre un troisième mandat similaire à celui qui l’avait renversé.

De source proche de la présidence ivoirienne, renseigne notre source, Blaise Compaoré a vivement recommandé à Alassane Ouattara de “ne pas persister dans son projet de 3è mandat”.

Pour lui, “les signes actuels ne sont pas rassurants car ils présentent des similitudes avec les circonstances qui ont précédé sa chute du pouvoir en 2014”.

Le président Compaoré sera sans doute le bienvenu au Togo. Car, il  n’y a pas de conflits entre lui et les tenants du pouvoir actuel. 

Le numéro un togolais Faure Gnassingbé avait même eu une séance de travail avec son homologue burkinabè en juillet 2014.

Même si de par le passé, Blaise avoue avoir eu des incompréhensions avec son feu père, Eyadéma Gnassingbé, les relations bilatérales entre les deux pays frontaliers sont au beau fixe.




Pour vos annonces publicitaires - couvertures médiatiques - publi-reportages, interviews, portaits... Contactez le service commercial de votre site Togo People : Tél/WhatsApp (+228) 90243980

Related posts
People

CNSS : documents falsifiés, Ingrid Awade sonne l'alerte !

People

Togo : Faure Gnassingbé, très friand des costards sur-mesure !

PeopleSocieté

Foot : Messi expulsé, les zémidjans déçus !

People

Togo : quel bilan pour les 100 premiers jours du gouvernement ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *