PND

Togo : l’Etat va céder au privé ses parts dans la NSCT

NSCT

L’Etat va céder au secteur privé, ses parts sociales dans la Nouvelle Société Cotonnière du Togo (NSCT), renseigne notre confrère Togo First. Le gouvernement a adopté un projet de loi portant autorisation d’ouverture du capital de la NSCT qui habilite l’Etat à céder au secteur privé, tout ou partie des actions qu’il détient au capital de cette société.

Si au terme du processus l’Etat trouve un acquéreur de la totalité des 40% qu’il détient depuis la réforme survenue en 2019, on aboutira à son retrait total de  de l’actionnariat de la NSCT.

La société dans laquelle la Fédération Nationale des Groupements de Producteurs de Coton (FNGPC) détient 60% a sensiblement contribué à relancer la filière de l’or blanc au Togo, en portant la production du coton-graine de 27 000 t en 2009 (son niveau le plus faible) à 137 000 t sur la campagne 2018-2019.

Cette embellie s’est ressentie sur les recettes des cotonculteurs. En 2019, plus de 24 milliards FCFA de revenus nets ont été distribués en termes d’achat aux cotonculteurs. « Aucune autre filière n’a réussi à le faire jusqu’à présent », s’était exclamé le ministre Noël Bataka.

Toutefois, cette croissance a marqué un coup d’arrêt, avec la chute de la production qui passe de 137 000 t sur la campagne 2018-2019 à 116 000 t sur la campagne 2019-2020 alors que le pays ambitionne une production de 200 000 t d’ici à 2022.

Photo : Nana Adam Nanfamé, DG de la NSCT 

Pour vos annonces publicitaires - couvertures médiatiques - publi-reportages, interviews, portaits... Contactez le service commercial de votre site Togo People : Tél/WhatsApp (+228) 90243980

Related posts
PNDSocieté

FSSTT 2020 : un chapelet de recommandations pour un secteur minier à visage humain

PND

Togo : les principales innovations fiscales en 2021

PNDPeople

Togo : plus de 2 milliards FCFA de l'UE pour les 4 communes du Haho

PNDPeople

Décentralisation : le Togo veut construire 40 hôtels de ville

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *