Societé

Protection sociale : le RNMAPS-Togo s’outille pour mieux combattre la pauvreté !

RNMAPS-Togo

Mettre en place des socles de protection sociale pour tous, revient à lutter efficacement la pauvreté. Or, au Togo, au moins 90% de la population n’ont aucune forme de protection sociale. Et les neuf branches de sécurité sociale définies par la Convention 102 de l’OIT, ne sont pas tous appliquées. Ceux qui s’appliquent souffrent dans la mise en application du point de vue qualitatif et quantitatif. Ces données sont issues d’une récente étude menée par le Réseau National Multi Acteurs de Protection Sociale du Togo (RNMAPS-Togo). La connaissance ainsi que la maîtrise des dimensions et instruments juridiques régissant la protection sociale sont donc essentielles pour pallier cette insuffisance. Surtout en faveur des plus vulnérables tels que recommandés par l’Organisation Internationale du Travail. Et les membres dudit réseau s’y attellent. Ceci, pour mieux planifier des actions pour une protection sociale effective et inclusive au Togo et dans la sous-région ouest africaine.

C’est ainsi que 26 participants venant des organisations membres du REMAPS-Togo dont 6 femmes et 7 jeunes ont pris part du 19 au 20 juin 2020 dans la capitale togolaise, à un séminaire de formation sur les différentes dimensions et instruments juridiques régissant la protection sociale ( assurance maladie universelle, systèmes de sécurité sociale, socle, filet sociaux, mécanismes de financement etc..).

Les participants à cette rencontre sont issus respectivement de l’ATDPDH, COSEPLAC, CNCMUT, CSTT, FTBC, MAPTO, MUSATRAV, MUPROSI, SADD, PODDED, SYNPHOT, UNSIT, WAGES.

Axée sur le thème “Quelles stratégies pour une protection sociale facteur de l’épanouissement de la personne humaine, de l’éradication de la pauvreté, et du développement durable ?”, cette formation a été organisée avec le soutien financier de WSM (We Social Movements) et la DGD (Direction de Générale au Développement) de la Belgique.

A en croire Soulima Niwa, point focal du RNMAPS-Togo, l’ambition est de former 30 personnes membres du réseau sur les différentes dimensions de la protection sociale.

Spécifiquement, souligne-t-il, “il s’agissait notamment de renforcer leurs capacités sur les approches contributives et non contributives et sur les mesures,  préventive, promotrice, protectrice et transformatrice ainsi que sur les instruments juridiques régissant les différents aspects de la protection sociale  (conventions et déclarations de l’OIT, la législation nationale en lien avec l’AMU, systèmes de sécurité sociale, socles, filets sociaux et mécanismes de financement”.

Avec le renforcement des capacités sur ces instruments juridiques, soutient pour sa part Yves Komlan Dossou, le coordonnateur national du REMAPS-Togo, “les participants pourront avoir un meilleur positionnement vis-à-vis des politiques du gouvernement en matière de protection sociale”.

Et d’ajouter que “les représentants techniques des organisations membres du Réseau pourront améliorer leurs actions de plaidoyer et de sensibilisation de l’opinion nationale sur la protection sociale en faveur de 100.000 bénéficiaires au moins”.

Vue partielle des participants

Pour le Bureau International du Travail (BIT), la protection sociale est ‘un ensemble de mesures conçues pour garantir à tous, en particulier les groupes vulnérables, une sécurité du revenu et un accès aux services sociaux essentiels ainsi que pour protéger les individus et les rendre autonomes tout au long de la vie’.

Pour les M Dossou, aujourd’hui, “l’assurance maladie est ce volet de la protection sociale dont a besoin le plus les travailleurs de l’économie informelle et les populations pauvres”.

Le REMAPS-Togo est une plateforme nationale de 13 organisations de la société civile composée d’organisations de défense des droits de l’homme, des syndicats dont 02 centrales syndicales, une institution de micro finance, une organisation paysanne et des organisations mutualistes, a pour objectif de contribuer au plan national à l’élaboration, à la mise en œuvre et au suivi-évaluation des politiques de protection sociale et de mener des actions de plaidoyer pour la jouissance effective des mesures prises en faveur des groupes cibles depuis sa création en 2014.

Au regard de l’importance de la protection sociale sur le plan national et international, le réseau met un accent particulier sur ce droit dans le cadre de son nouveau programme et  mène des activités de sensibilisations, de formation sur le droit à la protection sociale, et surtout des plaidoyers, des actions de mobilisation et de revendication sociale afin de garantir la jouissance effective de l’assurance maladie universelle (AMU) aux acteurs du secteur informel et du monde rural et d’amener le gouvernement à définir des socles de protection sociale en faveur des populations. Il mène également des actions de plaidoyer pour la ratification et la mise en application effective des Conventions de l’organisation internationale du travail en matière de sécurité  sociale en vue d’assurer une meilleure protection sociale et un travail décent aux travailleurs et aux populations.

Related posts
Societé

Togo : Gozem va livrer des repas !

SocietéPeople

'Il faut dire NON et agir', Mme Awa Faly BA sur le cyber-harcèlement envers les jeunes filles

Societé

Deux entreprises canadiennes vont produire de l'eau potable au Togo

Societé

Togo : construire d’ici 2022 plus de 20 000 logements sociaux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *