PND

Lomé-Kpalimé : quand Ebomaf ravage tout sur son passage !

Ebomaf

Scènes de désolation sur le tronçon Todman-Zanguéra après le passage des bulldozers de l’entreprise burkinabé Ebomaf. Le délai de grâce expiré, les occupants illégaux de l’emprise de cette route payent un lourd tribut, par rapport au projet de rénovation du réseau routier, amorcé il y a plus d’une décennie. Un désengorgement étant nécessaire avant le démarrage proprement dit des travaux de réhabilitation de la nationale n°5, longue de 120 km.

Ça déménage sur le tronçon Todman-Zanguéra. Tel un tsunami, les travaux de désengorgement qui ont démarré jeudi dernier à Lomé, offrent un spectacle désolant aux badauds.

Et ceci, sous les regards impuissants des propriétaires de boutiques, bars, cafés, restaurants, ateliers de couture et de coiffure, revendeuses et autres petits commerçants.

Entre autres, la société de poissonnerie ‘Manico’ non loin des Frères Franciscains à Adidogomé, le célèbre Bar Madiba situé à côté du marché d’Adidogomé, le Fasfood ‘B to B’ sis au rond point de la douane d’Adidogomé, ont été partiellement rasés.

D’autres commerces ont été complètement nettoyés, plongeant ainsi les propriétaires dans une tristesse sans précédent.

Une situation qui contraint ces derniers soit à une délocalisation forcée soit à une reconversion totale.

Difficile pour ces populations de joindre les deux bouts avec les conséquences désastreuses de la Covid-19.

L’exécution de ces travaux, confiée à l’entreprise Ebomaf, vient enfoncer le clou.

Mais comme le dit si bien l’assertion : ‘la route du développement passe par le développement de la route’.

Related posts
PND

'CONSATO' : les conducteurs de tracteurs réunis en coopérative

PND

Togo : un appui de 3 milliards de FCFA aux FAT

PeoplePND

Togo : Noël Bataka n'encourage pas les importations !

PeoplePND

'Le PND fait école', Dr Garba Lompo (Cedeao)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *