Societé

Togo : Charles Kondi Agba dénonce l’attitude de certains ministres

Charles Kondi Agba

C’est à la fois agaçant et redondant ! Et Charles Kondi Agba en a vraiment horreur. Le président des sages de la majorité au pouvoir (UNIR) a dénoncé vendredi, l’usage excessif par nombre de ministres togolais, de l’expression “Sur instruction personnelle du chef de l’Etat”.

Pour l’ancien ministre de la Santé, à force de répéter que telle politique, tel programme ou telle initiative est menée ‘sur instruction personnelle du chef de l’Etat’, les ministres donnent l’impression de se défausser.  

“Certains de nos administrants et ministres cèdent facilement à cette formule. Quand un chef d’État vous nomme, c’est parce qu’il vous a délégué une partie de son pouvoir. Alors, faites le travail et rendez compte”, a-t-il déclaré vendredi sur les ondes d’une radio privée de la capitale togolaise.

“Ils n’ont pas besoin de faire ça. C’est comme si tout devait venir du pouvoir central et qu’ils manquaient eux-mêmes d’un minimum de capacité d’action”, a souligné le Prof. Charles Kondi Agba.

A rappeler qu’il y a deux ans, Christian Trimua a eu également à dénoncer l’usage de cette formule par nombre de ses collègues.

Alors conseiller à la présidence de la République, ce dernier avait indiqué qu'”employer la phrase ‘sur instruction personnelle du chef de l’Etat’ est une évidence sur certains sujets donnés mais cela ne doit pas donner lieu à une devise à tout moment’.

“Il faut que chacun assume ses responsabilités”, a ajouté M Trimua, actuellement ministre des Droits de l’Homme et chargé des relations avec les institutions de la République.

Related posts
Societé

Togo : face aux cris de désespoir des Agents enquêteurs agricoles de la DSID, l'Ong SADD monte au créneau !

Societé

Togo : le SYNEMPATO fixe de nouveaux tarifs dans les moulins !

Societé

Togo : les Zemidjans et la loterie, plus rien ne peut les séparer !

Societé

Togo : la commune de Fabre reçoit un appui de l’Allemagne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *