Societé

Togo : quand le couvre-feu fait baisser l’infidélité dans les couples

couvre-feu

Fini les excuses bidon.”Chérie, je fais des heures supp ce soir”, “Je buvais une bière avec des amis”. Désormais à la maison, c’est “Allo ! Oui…Euh..OK. Je te refais signe”. La vie conjugale retrouve enfin sa sérénité au Togo. Et ce, depuis le couvre-feu de 20 heures à 6 Heures, décrété dans Grand Lomé et dans certaines régions le 1er avril dernier, et qui suit son cours en vue d’enrayer la prolifération du Covid-19. A croire certains statistiques, l’on note une baisse considérable de l’infidélité au sein des couples. Et ce sont notamment les femmes ‘mariées’ qui sont les plus heureuses.

Malgré l’envie, le contexte ne s’y prête vraiment pas. Le coronavirus contraint à une fidélité forcée. Entretenir une relation secrète en cette période de confinement partiel, relève d’un véritable parcours de combattant. En tout cas, l’exercice devient quasiment impossible au Togo. A moins d’être un superman.

Dans la foulée, la course aux nouvelles conquêtes est renvoyée aux calendes grecs. D’ailleurs, face à la menace du virus et le climat de peur que cela suscite auprès des populations, la prudence est de mise en ce qui concerne les aventures d’un soir. On ignore qui pourrait être porteur sain.

Parmi les plus grandes difficultés auxquelles beaucoup d’hommes font face, il y a la gestion de la communication avec le ‘2è bureau’. Une communication rendue extrêmement complexe par la proximité permanente de ‘Madame’ et éventuellement les enfants.

Pour les hommes mariés qui n’ont pas tant de problème à trouver une excuse pour communiquer, et d’autres encore qui profitent du temps d’un sommeil réparateur de leurs femmes, la relation se poursuit de façon virtuelle.

Et là, on met le paquet : beaucoup de sextos, de photos et rarement de messages vocaux. Un moment unique qui mélange excitation et frustration.

Un conseil à ceux qui s’aventureraient à contourner les injonctions du gouvernement pour s’offrir une passe vite-fait qui débouche sur 20 heures. Ne vous y trompez pas. C’est une option à haut risque. Vous trouverez inexorablement la Force anticovid-19 sur le chemin de retour.

La suite, tous les Togolais la connaissent !

Related posts
Societé

Togo : face aux cris de désespoir des Agents enquêteurs agricoles de la DSID, l'Ong SADD monte au créneau !

Societé

Togo : le SYNEMPATO fixe de nouveaux tarifs dans les moulins !

Societé

Togo : les Zemidjans et la loterie, plus rien ne peut les séparer !

Societé

Togo : la commune de Fabre reçoit un appui de l’Allemagne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *