PND

Togo : de 5,5 à 1%, la croissance déchue !

Alors que l’Afrique subsaharienne est en passe de connaître sa première récession depuis 25 ans, les voyants sont aussi au rouge pour le Togo. Le pays fortement connecté au reste du monde devrait voir sa croissance chuter à 1% contre des projections initiales de 5,5%, et révisées il y a seulement quelques semaines, à 3%. 

Sales temps pour le PND qui devrait prendre son envol, une fois la page de l’élection présidentielle tournée. Rendez-vous raté. Bien qu’on pourrait s’attendre à une reprise poussive, mais encourageante dès l’année prochaine, dans un scénario où le coronavirus pliait bagage plus vite que prévu, rien n’est moins sûr.

Car le Togo, hub logistique et centre des affaires de premier plan, est fortement sensible aux chocs externes.

La dynamique économique est liée à 25% aux résultats économiques français, moins de 20% au train de chacune des économies italienne, allemande et espagnole. Ceci, dans un contexte où la zone euro est condamnée à une importante récession (plus de -7%).

Avec ses liens commerciaux forts avec la Chine et l’Europe, sa dépendance vis-à-vis du tourisme, la faiblesse de son système sanitaire, le Togo pâtira fortement des conséquences négatives du nouveau coronavirus (Covid-19), prédit le FMI.

Dans sa dernière mise à jour sur les perspectives de croissance pour l’Afrique subsaharienne, un document présenté ce 17 avril par son Représentant-Résident, Sampawendé Jules Tapsoba, le fonds ne cache pas l’incertitude qui plane sur l’économie togolaise.

Le solde budgétaire, dons y compris, qui était sorti excédentaire fin 2019, devrait à nouveau se creuser pour atteindre 4,1% et l’inflation grimper sensiblement à 2% contre 0,7% en 2019. Des progrès douchés. Il faut remonter à la période 2010-2016, pour voir un tel gap, montrent des données compilées.

Les premiers symptômes de ce tableau sombre sont palpables dans les secteurs du détail et de loisirs, a confié le Responsable. La fréquentation des commerces de détail et des lieux de loisirs et des marchés ont baissé du tiers entre janvier et février, bien avant l’annonce du premier cas au Togo et des mesures drastiques de confinement partiel.

Le Togo est, avec le Nigeria, le Ghana, et le Sénégal, l’un des pays les plus touchés. Le taux de rétention à la maison a fortement augmenté dans une économie encore à la traîne sur le plan du e-commerce.

Source : Togo First

Related posts
PND

Togo : construction de 3 ponts dans les prochains mois

PND

Accès à l’eau potable, une réalité dans le Grand Lomé avec le mouvement 'JSFDT'

PND

Togo : 3 milliards aux 117 communes !

PNDPeople

Kako Nubukpo : 'Le Togo ne pourra pas échapper à une révision du PND'

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *