Education

Togo : Covid-19…et le gouvernement se souvient des enseignants du privé

enseignants

Leurs conditions de vie et de travail étaient déjà exécrables. La crise liée au coronavirus en a rajouté une couche. Allusion aux enseignants du secteur privé, qui auraient du mal à joindre les deux bouts, notamment durant la période de confinement partiel. Mais, le gouvernement rassure.

C’est une évidence. Les écoles demeurent fermées depuis plus de trois semaines sur toute l’étendue du territoire national. Conséquence : les enseignants du secteur privé se retrouvent sans salaires.

Une situation qui fait rougir, et ayant conduit nombre de syndicats des travailleurs de ce secteur d’activité à lancer un cri d’alarme à l’endroit des autorités compétentes.

Eh bien, ces appels incessants ont finalement eu un écho favorable auprès des décideurs du pays, qui ont décidé d’agir.

Dans une émission dimanche 12 avril sur New World TV, renseigne nos confrères du Républicaininfos, le ministre des enseignements primaire et secondaire Atcha-Dedji Affoh a évoqué toute une batterie de mesures d’accompagnement pour lesquelles, les enseignants du secteur privé trouvent leurs comptes.

Selon le ministre, le président Faure Gnassingbé a reçu déjà un fichier de 11.883 enseignants qui sont déjà enregistrés au ministère de l’Enseignement.

Autrement dit, 11883 enseignants du privé pourraient bénéficier de l’accompagnement de l’État, a expliqué Atcha-Dedji Affoh.

ATTENTION : LE CORONAVIRUS TUE ! RESPECTONS LES GESTES BARRIÈRES.

Pour vos annonces publicitaires - couvertures médiatiques - publi-reportages, interviews, portaits... Contactez le service commercial de votre site Togo People : Tél/WhatsApp (+228) 90243980

Related posts
Education

Universités publiques : pourquoi les jeunes du nord préfèrent l'UL à l'UK ?

Education

Enseignement secondaire : le gouvernement va auditer la gestion des frais scolaires

PeopleEducation

L’Intelligence artificielle s'invite dans les universités togolaises

EducationPeople

L'Enseignement supérieur privé au Togo : pourquoi les EPES sont-ils visés ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *